spot_imgspot_img

Gabon : L’UGDD répudie ses deux membres promus au gouvernement

L’Union gabonaise pour la démocratie et le développement (UGDD) a exclu de ses rangs le 15 janvier ses deux membres promus dans le nouveau gouvernement et qui y seraient entrés à titre personnel. Messieurs Sylvestre Ratanga et Paul Boundouku-Latha, ont été nommés respectivement ministre des Transports et de l’Aviation civile et ministre délégué à l’Environnement, au Développement durable et à la Protection de la nature, alors que l’UGDD avait décliné l’invitation du chef de l’Etat à un gouvernement de large ouverture.

Dans un communiqué publié le 15 janvier dernier, l’Union gabonaise pour la démocratie et le développement (UGDD), l’un des principaux partis de l’opposition, a officiellement répudié deux de ses membres qui ont été promus dans le nouveau gouvernement dit de « large ouverture » du 14 janvier dernier.
Sylvestre Ratanga, secrétaire général du parti, et Paul Bunduku-Latha, ancien ambassadeur du Gabon aux Etats-Unis et en Allemagne, auraient été nommés au gouvernement à titre personnel, et « n’ont pas de ce fait respecté la décision du parti », précise le communiqué.
Suite à l’appel à la constitution d’un gouvernement de « large ouverture » par le chef de l’Etat dans son discours à la nation du 31 décembre dernier, l’UGDD avait officiellement décliné l’invitation à participer à ce gouvernement.

Monsieur Ratanga a été promu ministre des Transports et de l’Aviation civile, tandis que Paul Boundouku-Latha a été nommé ministre délégué auprès du vice premier ministre en charge de l’Environnement, du Développement durable et de la Protection de la nature.

« Ils sont par conséquent exclus de l’Union Gabonaise pour la Démocratie et le Développement (UGDD) et ne peuvent plus s’exprimer en son nom », conclu le communiqué du parti.

A l’invite du Président gabonais d’élargir le gouvernement aux partis de l’opposition, l’UGDD était restée dubitative sur la pertinence de cette solution aux problèmes vitaux auxquels sont confrontés quotidiennement les Gabonais.

« Aux termes des dispositions de l’article 28 de la Constitution, «le gouvernement conduit la politique de la nation, sous l’autorité du Président de la République et en concertation avec lui». L’article 33 de la Constitution, pour sa part précise que «les membres du Gouvernement sont politiquement solidaires…» », avait avancé l’UGDD dans un précédent communiqué.

Interrogé par la première chaîne de télévision gabonaise, Monsieur Boundoukou-Latha a déclaré que c’est à titre personnel qu’il est rentré au gouvernement. Il demande par conséquent à son parti de respecter sa décision, comme il prend acte de la décision de son parti de le radier de ses rangs.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
129FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES