spot_imgspot_img

Gabon: Fait divers / Un enseignant dans les geôles de la gendarmerie pour inceste à Moabi

Un enseignant de l’enseignement primaire, en exercice à l’école Sainte-Odile de Moabi (Province de la Nyanga, sud), a été arrêté ce jeudi et se trouve dans les mains de la gendarmerie de la localité où il devrait répondre d’un acte incestueux. Alain Mbadinga, âgé de trente ans révolus et enseignant dans la localité de Moabi au sud du Gabon, se trouve enfermé à la Brigade de Recherches de Tchibanga pour un acte incestueux.

Le présumé incestueux serait coupable d’un abus sexuel sur sa propre fille âgée d’à peine quinze (15) ans, selon son propre témoignage.

Il a par ailleurs déclaré selon les témoins, qu’il n’était pas à son premier coup. Les élèves de sa classe notamment quelques filles auraient déjà été forcées à faire l’amour avec ce dernier.

Il sera présenté au Parquet du Tribunal de première instance de Tchibanga pour répondre de ses actes.

Actuellement dans la localité, les parents qui ont des filles dans sa classe se demandent si elles aussi ne sont pas encore passées par ces étapes criminelles. Tous comptes faits, ils attendent que l’indélicat soit présenter au parquet pour charger.

Exprimez-vous!

  1. Et ben dis donc ! Maintenant je comprend pourquoi au Gabon nous sommes si tribalistes. Mon Dieu, quelle misère ! En tout cas merci pour tous ces éclairages. Je ne suis pas Fang et je ne suis pas tribaliste. J’ai d’ailleurs beaucoup d’amis fang, étant moi-même originaire du sud du Gabon. Le tribalisme est une vraie plaie qui pue et qui tue l’Afrique. C’est incoyable que ce soient des européens qui nous fassent prendre conscience de cette maladie. Avez-vous une solution à nous proposer, pour en guérir ?

  2. Bonjour à tous

    J’ai été agréablement surpris par la pertinence de vos propos à tous sur le racisme des africains entre eux. C’est vrai que les africains se détestent entre eux, même si on n’en parle jamais. J’ai travaillé au Gabon, à Libreville et à Port-Gentil durant 5 ans. J’ai observé attentivement différentes ethnies de ce pays magnifique. C’est vrai qu’il y a un grave racisme dirigé contre les Fang auxquels on attribue tous les maux. Les plus violents ? Les Fang ! Les plus incestueux ? Les Fang ! Les plus sorciers ? Les Fang ! Les voleurs ? Les Fang ! Les assoiffés de sexe ? Les Fang ! Les menteurs ? Les Fang ! On les traite même de « sauvages » et de « cannibales », comme nous autres européens, le faisions à l’endroit des Noirs il n’y a pas si longtemps. Tout ce qui n’est pas bon au Gabon, à écouter les autres ethnies, ce sont les Fang les responsables !
    Lorsque je suis arrivé au Gabon, la première chose qu’on m’a dite, c’était d’éviter de rencontrer les Fang, car je risquais de me faire manger ! Ça m’a donné envie d’aller voir par moi-même. Chaque année, je partais faire deux ou trois mois là où vivaient ces fameux fang (Oyem, Bitam, Minvoul, Ntoum, Kango, Ndjolé, etc). Durant cinq ans, je n’ai jamais été mangé. Rien, même pas un petit coup de dent ! Au contraire, j’ai toujours été bien reçu, car croyez-moi, les Fang sont très hospitaliers. Et c’est vrai qu’ils ont une culture très riche et très complexe que les autres ethnies leur envie. Alors ils déversent sur eux les vieux stéréotypes qu’ils ont appris de nous européens. Comme le fait que les Fang mangent les hommes. C’est un vieux préjugé, distillé par les colonisateurs français, pour réunir toutes les autres ethnies contre les Fang. C’est ce qui a permis à la France d’acheter le Gabon aux Mpongwè, pour quelques broutilles (deux ou trois vieilles vestes, un chapeau, un peu de tabac, une pipe pour le roi des Mpongwè appelé Rapontchombo, et c’est à peu près tout).
    Or, les Fang, qui sont (ou étaient) de farouches guerriers s’étaient opposés à l’achat de leur territoire par les colons Français. Ils envoyèrent de redoutables chefs de guerre comme un certain Émane Ntolo qui s’établit à Ndjolé. Les Fang avaient des alliés, les Bapunus surtout, avec Mavouroulou et Mbombet, deux chefs de guerre qui se battirent aux côté des Fang pour repousser l’envahisseur. Sentant que le territoire qu’ils venaient d’acheter aux Mpongwè, pour trois francs six sous, risquait de leur échapper si d’autres ethnies rejoignent les Guerriers Fang et les combattants Bapunu, les colons Français eurent une idée de génie…
    Les Français convainquirent d’abord le roi des Mpongwè de se baptiser et de devenir catholique. Ensuite, ils lui dirent que les Fang n’étaient pas des Noirs comme les autres, c’étaient des suppots de satan qui prenaient souvent l’apparence des babouins lorsqu’ils s’apprêtaient à manger l’âme des vrais humains. Rapontchombo se baptisa, devint catholique et reçut le prénom Denis. Il devint Denis Rapotchombo, roi des Mpongwè et vendeur du Gabon.
    Les colons Français dirent alors au nouveau catholique Denis Rapotchombo, que s’il voulait que son peuple et lui aillent au paradis, il leur fallait se protéger des Fang qui avaient le pouvoir de manger l’ âme des autres en se transformant en babouins. Rapotchombo, qui était bien sûr illettré, voulant dire babouins, dit plutôt « pahouins ». C’est par ce nom qui est une déformation de babouin, que les autres ethnies appellent les Fang. Rapotchombo, fidèle allié des colons Français, envoya des émissaires dans plusieurs régions du Gabon, afin de demander aux autres ethnies de ne pas s’opposer aux Français (car ils étaient leurs amis), mais surtout de ne pas collaborer avec les Fangs, qui risquaient de les manger.
    Toutes les ethnies ont bien appris la leçon du maître colon Français : « les Fang mangent les hommes alors que les Français sauvent les hommes ». Aujourd’hui encore, malgré l’école, ce mensonge qui permit aux colons d’acheter le Gabon aux Mpongwè pour quelques morceaux de biscuits et une vieille pipe, est en vigueur. Les Fang, pardon, les pahouins (c’est-à-dire, les gens qui se transforment en babouins pour manger les autres), seraient de féroces cannibales. Si vous voulez mon avis, ce stéréotype va durer encore très très longtemps, car au Gabon, ils aiment les stéréotypes.
    Vous avez raison quand vous dites que c’est dommage. Un pays si riche, si riche, mais…si pauvre en matière de solidarité et de tolérance entre les ethnies. Oui, vous avez raison, c’est vraiment dommage.

  3. Cher Philippe, vous avez parfaitement raison.

    Les africains sont très racistes entre eux. Je suis suisse et moi aussi j’ai fait le même constat que vous sur la façon dont les autres ethnies du Gabon parlent des ces Fangs qui sont pourtant Noirs comme eux et constituent même leurs compatriotes. C’est absolument effarent ! On retrouve tous nos stéréotypes européens sur les africains. En parcourant différents sites ou dialoguent des gens du Gabon, je ne lis la plupart du temps que des insultes sur les Fang. Ils sont prétendument « violents », « incestueux », « anthropophages » (c’est étrange, car dans l’imaginaire européen, tous les Noirs sont dits cannibales, il suffit de lire Tintin au Congo ou les aventures de Tarzan, ce Blanc héroïque qui est plus fort que tous les Noirs réunis ! )…
    C’est vraiment étrange que les autres ethnies traitent les Fang de manière aussi…tribale. Ce sont toujours les Fang qui sont les méchants et eux (les autres ethnies) les gentils, ce sont toujours les filles Fang qui aiment le sexe et pas les filles d’autres ethnies. Les filles punus, miènè ou batékè sont des saintes toujours vierges jusqu’au mariage, alors ? Je n’y crois pas une seconde ! Ce sont toujours les Fang les violents. Cela signifie donc que les autres ethnies sont pacifistes ? Mais alors, pourquoi insulter les Fang régulièrement, si ces ethnies sont aussi pacifistes qu’elles le prétendent ? Insulter, c’est agresser verbalement. Et aucune agression n’est pacifique.
    Du coup, j’ai bien envie d’aller au Gabon étudier ce peuple tant haï par les autres. Georges Balandier avait déjà étudié la civilisation Fang et selon lui, c’est une brillante culture, pleine de complexité et d’intelligence. C’est peut-être la jalousie qui justifie en partie le racisme des autres ethnies à l’endroit des Fang. Les savants ne se trompent pas sur la grandeur de la culture Fang, puis qu’un masque fang, le « Nguil » est considéré par les plus grands spécialistes européens et américains comme la « Joconde d’Afrique », c’est-à-dire, un des plus grands chef d’oeuvre de l’humanité. Ce masque a d’ailleurs été vendu à Paris à 5 millions et demi d’euros, soit près de 4 milliards de francs cfa (la monnaie sous-régionale héritée de la colonisation). Il faut que j’étudie ce surprenant peuple fang que les autres ethnies du Gabon détestent tant par jalousie ou par un avatar du racisme (tribalisme). Ce qui est franchement dommage pour des gens d’un même pays, d’un même continent ou simplement pour la richesse humaine. Nous autres européens les avons colonisés et haïs. Et maintenant que nous les aimons tant bien que mal, ils se haïssent entre eux. Quel dommage !

  4. Je croyais que les fang étaient la seule ethnie qui pratiquait l’inceste au Gabon. Voilà que j’apprend que des punus violent leurs propres filles, et mineures en plus ! Je viens de comprendre que cet acharnement contre les fang n’est que du tribalisme, une sorte de racisme que des Noirs pratiquent contre d’autres Noirs. Moi qui suis français, ça me surprend beaucoup. Alors qu’on m’avait toujours dit, à moi petit breton français, que c’est nous autres Blancs, du fait de notre racisme, qui traitons les Noirs de tous les maux (dont la violence et l’anthropophagie), voilà que je découvre que des Noirs d’un même pays (le Gabon), passent le plus clair de leur temps à insulter d’autres Noirs. Voilà la preuve que le racisme est malheureusement universel (même si vous allez l’appeler tribalisme). Le XXI ème siècle ne semble pas avoir changé les consciences dissolues des tribalistes (racistes, en fait !) des Gabonais. Moi l’Européen avec mes yeux verts, je ne sais pas si je dois me réjouir de découvrir que les Noirs pratiquent le racisme entre eux, ou si je dois pleurer de honte pour cette décomposition de l’humanité. Je pense que pleurer, c’est mieux, car le racisme, même pratiqué sous forme de tribalisme, est une insulte à l’humanité tout entière.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
131FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES