spot_imgspot_img

Gabon : Les hommages aux militaires français morts dans le crash

La cérémonie d’adieux aux huit militaires français qui ont trouvé la mort dans le crash de l’hélicoptère français au large des côtes gabonaises le 18 janvier dernier, s’est déroulée le 21 janvier à Libreville en présence du chef d’Etat major de l’armée de terre française, Elrick Irastorza. Après la cérémonie, les corps des soldats ont été transportés à l’aéroport pour être rapatriés vers la France, où le chef de l’Etat français, Nicolas Sarkozy, leurs a rendu hommages à l’aéroport d’Orly à Paris.

L’ensemble du corps diplomatique et militaire français au Gabon était réuni à Libreville dans la matinée du 21 janvier dernier pour rendre un dernier hommage aux huit soldats français décédés dans le crash d’un hélicoptère français en manœuvre d’exercice au large des côtes gabonaises.

«Vous avez connu la fin du soldat. Tragique, soudaine, violente et surtout infiniment respectable. Je vous dis notre fierté de vous avoir compté dans nos rangs (…). Non, nous ne vous oublions pas», a déclaré le général Claude Réglat, chef des Forces françaises au Gabon.

Le chef d’Etat major de l’armée de terre française, Elrick Irastorza, était arrivé de Paris la veille pour prendre part à la cérémonie et escorter le rapatriement des corps.

«Vous méritez notre reconnaissance indéfectible et notre très profond respect. (…) Il y a un temps pour tout. Un temps maintenant pour la compassion, puis viendra le temps des explications, avec les enquêtes et expertises en cours», a déclaré le chef d’état major de l’armée de terre française.

«Notre préparation opérationnelle et nos missions se poursuivent. Il ne s’agit pas d’oublier mais de se souvenir et de puiser dans l’énergie de nos camarades disparus l’énergie nécessaire pour poursuivre notre route au service de notre pays», a ajouté Elrick Irastorza.

Dans la fin de matinée, les cercueils ont été acheminés jusqu’à l’aéroport international Léon Mba, où ils ont été rapatriés vers la France, à l’aéroport d’Orly à Paris.
Le chef de l’Etat français, Nicolas Sarkozy, a accueilli le cortège à Orly et rendu hommages aux soldats français morts dans cet exercice militaire.
«Je veux vous témoigner de ma solidarité et surtout de la solidarité de l’ensemble de la Nation», a déclaré le chef de l’Etat à la centaine de représentants des familles rassemblées au pavillon d’honneur de l’aéroport.

«Vous étiez prêts à tout donner pour faire votre devoir. Vous avez choisi une vie dans laquelle l’engagement n’est pas un mot vide de sens (…) votre choix de vie était exemplaire et doit inspirer à tous ceux qui restent, à vos camarades de régiment d’abord, une immense fierté», a ajouté le président Sarkozy.
Les trois soldats du détachement de l’aviation légère de l’armée de terre (Alat), basé à Libreville, et leurs cinq camarades du 13e régiment de dragons parachutistes de Dieuze (Moselle), ont été décorés à titre posthume des insignes de chevalier de l’Ordre national du mérite.

L’hélicoptère s’est abîmé en mer le 17 janvier soir au large des côtes gabonaises, alors qu’il venait de décoller d’un navire de la Marine nationale qui participait à un exercice militaire de coopération franco gabonaise. En attendant les résultats de l’enquête sur les causes de l’accident, les 17 autres hélicoptères Cougar de l’armée de terre française ont été interdits de vol.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
131FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES