spot_imgspot_img

Santé : Le gouverneur du Haut-Ogooué lance les travaux de formation des gestionnaires du PEV

Le gouverneur de la province du Haut-Ogooué, Bertrand Moundounga, a procédé vendredi au lancement des travaux de l’atelier de formation sur l’approche  » atteindre chaque district », à l’intention des gestionnaires du programme élargi de vaccination (PEV) des régions sanitaires du Haut-Ogooué, de l’Ogooué-Ivindo, de l’Ogooué Lolo et de l’Ogooué- Maritime, rapporte samedi le correspondant de l’AGP.

A cette occasion, M. Moundounga a souligné l’importance de la vaccination en tant que fer de lance des systèmes de santé tout en rappelant que la couverture vaccinale demeurait un indicateur de développement sur lequel les pays étaient évalués.

Il s’est réjoui de ce que la couverture vaccinale au Gabon ait dépassé, depuis deux ans, les 80%, grâce à l’engagement des acteurs de la santé à lutter pour la survie de l’enfant. Il a ensuite salué les efforts consentis par le chef de l’Etat Omar Bongo Ondimba en vue de garantir aux enfants, un avenir radieux en accordant, notamment une rallonge du budget au programme élargi de vaccination (PEV).

Aussi, a-t-il souhaité que le programme de vaccination gagne en performance en prenant également en compte les quatre composantes que sont : le renforcement des liens avec la communauté, le suivi des activités pour action ou monitorage, la supervision formative des personnels et la gestion efficiente des ressources disponibles.

Pour sa part, le Dr Abdoulaye Yam de la représentation nationale de l’OMS a relevé la collaboration qui doit exister entre le ministère de la santé publique et l’OMS en vue de renforcer les capacités des gestionnaires du PEV au niveau opérationnel, dans la perspective d’atteindre d’ici à 2010 ou plus tôt, une couverture vaccinale d’au moins 90% au niveau national et de 80% dans chaque district pour tous les antigènes du PEV.

 » Cet objectif cadre bien avec l’objectif 4 du millénium, qui vise à réduire de 2/3 le taux de mortalité infantile et maternelle d’ici à 2010 », a-t-il dit tout en soulignant que la stratégie  » atteindre chaque district » (ACD), adoptée par les partenaires (OMS et UNICEF), était une  »opportunité pour offrir un accès plus équitable aux services de vaccination et de soins de santé primaires ».

Il a émis le voeu qu’au terme de cet atelier, chaque département soit capable d’élaborer un plan de mise en oeuvre réaliste pour permettre d’atteindre le noble objectif de 90 à 80% de couverture vaccinale.

L’atelier de Franceville vise le renforcement des capacités des équipes des départements sanitaires, en vue de la mise en oeuvre effective de l’approche ACD dans tout le pays, avec ces cinq composantes essentielles que sont : le rétablissement de la stratégie avancée de vaccination, le renforcement des liens entre la communauté et les services de santé, la supervision formative, le monitorage pour action et une meilleure planification et gestion des ressources.

Plusieurs personnalités, parmi lesquelles le maire de Franceville, le Général Jean Pierre Doumbénény, et le conseiller du ministre de la santé publique, le Dr Constant Roger Ayenengoye, ont pris part à l’ouverture des travaux de l’atelier.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
132FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES