spot_imgspot_img

Gabon: Le SYMEFOGA va déposer un préavis de grève lundi prochain

Les membres du Syndicat des médecins fonctionnaires gabonais (SYMEFOGA), réunis ce jeudi en Assemblée générale extraordinaire, ont décidé de déposer un préavis de grève dès lundi prochain assorti d’un cahier de charges relatif au relèvement de leurs salaires virés par bons de caisse et à l’amélioration des conditions de travail entre autres.

Ce préavis de grève sera également accompagné d’une plate forme de revendication relative notamment à l’amélioration de la gestion des hôpitaux et par la restructuration des plateaux techniques du Centre hospitalier de Libreville (CHL), ainsi que la création d’une trésorerie des hôpitaux et des centres médicaux de la santé.

« Le gouvernement vient de nous mettre en grève, alors qu’on ne l’était. Nous subissons plutôt la grève des personnels de santé », a déclaré le président du Comité de crise du SYMEFOGA, le professeur Nguéma Mvé, qualifiant d’ « injuste » la décision du gouvernement de les payer par « Bons de caisse », alors qu’ils n’étaient jamais entrés en grève.

Revenant sur le paiement de la prime de risque hospitalier accordée mercredi à l’ensemble des personnels de santé, le docteur Iloko, membre du Comité de crise a estimé que « cela est un droit qui n’a rien à avoir avec les fonds générés par les structures médicales ».

Le SYMEFOGA juge que leurs revendications sont à 95% similaires à ceux du personnel de santé, allusion faite ainsi au suivi de carrière des médecins et aux conditions de travail.

« Nous ne nous sommes jamais détournés du serment d’Hippocrate qui stipule aussi que les médecins ne doivent pas être rémunérés en dessous de leur grade », a rappelé le docteur Iloko.

Les médecins ont fait remarquer que même en temps normal le Centre hospitalier de Libreville, qui est la plus grande structure sanitaire du pays en terme d’accueil, « ne fonctionne pas à 100% ».

Pour eux, il est donc nullement question d’ouvrir les services du CHL compte tenu de l’obsolescence du matériel de travail ».

Ces médecins fonctionnaires qui se disent prêts à travailler dans n’importe quelle structure hospitalière en attendant la restructuration du CHL, se sont déclarés ouverts à toutes négociations avec leur tutelle.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
131FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES