spot_imgspot_img

Gabon: Deux personnalités gabonaises fustigent la « cabale médiatique » contre le président de la République Omar Bongo Ondimba

Deux personnalités gabonaises de premier plan, la nouvelle présidente de Sénat, Rose Francine Rogombé et le Secrétaire général du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir), Faustin Boukoubi, ont tour à tour fustigé ce lundi la cabale médiatique contre le président de la République, Omar Bongo Ondimba. Rose Francine Rogombé qui s’exprimait dans l’après-midi à l’ouverture de la première session ordinaire de la Chambre haute du parlement gabonais, a attiré l’attention du corps diplomatique accrédité au Gabon et présent lors de la cérémonie sur, citant un célèbre auteur, « le respect et l’amitié » qui « sont deux valeurs indissociables, l’une ne peut survivre à l’autre ».

Ainsi, pour la présidente du Sénat, « Il est regrettable que certains organes de presse de pays amis se délectent de faits divers pour porter atteinte à la dignité de hautes personnalités étrangères ».

Madame Rogombé a ajouté que « par ces temps de crise économique et financière, et dont les pays en développement, seront, une fois encore les victimes, la presse doit plutôt se faire l’écho de leurs difficultés, puisque des réflexes protectionnistes s’annoncent déjà et que l’aide publique au développement risque de connaître une régression ».

Le numéro un du Sénat tenait ces propos alors que dans la matinée, à l’ouverture de la première session ordinaire de l’Assemblée nationale, pour l’année 2009, le Secrétaire général du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir), Faustin Boukoubi, a indiqué qu’une cabale orchestrée contre le président Bongo Ondimba est par ricochet, contre le Gabon.

« Si nous constatons une complaisance ou une collusion entre les dirigeants de ces pays et ces média, alors, nous aurons des raisons pour réviser nos accords », a mis en garde le secrétaire général du PDG lors d’une interview accordée à la presse locale dans l’hémicycle.

Depuis quelques semaines, les autorités gabonaises ont observé que de nombreux médias français se livrent à « une gigantesque cabale médiatique contre le chef de l’Etat gabonais, Omar Bongo Ondimba », au point que divers journaux gabonais soient montés au créneau devant la morosité qui tend à entamer les relations entre Libreville et Paris à propos du « supposé patrimoine immobilier de notre président en France ».

Le bimensuel gabonais d’informations et d’analyses « La Nation » s’est étonné le week-end écoulé qu’ « après plusieurs années de rapports cordiaux, c’est seulement maintenant que la France découvre subitement que Bongo Ondimba est détenteur d’une telle fortune ».
Le journal s’est ensuite interrogé: « Quand il la bâtissait, où étaient la justice et les ONG françaises ? Qui ne sait pas que certains chefs d’Etat de l’ex-métropole ont abondamment joui des largesses de Bongo Ondimba ?».

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
130FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES