spot_imgspot_img

Gabon : Ntoutoume Emane prêt pour nettoyer Libreville de ses épaves

Après avoir libéré les trottoirs de la ville, le maire de Libreville, Jean François Ntoutoume Emane, s’attaque aux épaves de voitures qui jonchent les accotements des chaussées de la capitale gabonaise. Il a réceptionné le 25 février des camions remorqueurs pour cette opération qui sera lancée dès l’achèvement de la fourrière d’Avorbam.

Dans le cadre de la vaste politique d’assainissement et d’aménagement de Libreville entreprise par son maire, Jean François Ntoutoume Emane, les services municipaux vont bientôt lancer l’opération d’enlèvement des véhicules abandonnées qui jonchent les chaussées de la capitale gabonaise.

A cet effet, le maire de Libreville a officiellement réceptionné le 25 février à l’Hôtel de ville le matériel roulant qui permettra aux équipes municipales d’accomplir cette vaste tâche.

Cinq camions grues ont été réceptionnés, qui seront affectés à la brigade anti-épaves de Libreville. «Ces camions vont nous aider à initier l’opération anti-épaves», a déclaré l’édile de la commune.

«Nous avons identifié plus de 2700 épaves de voitures qui encombrent, qui avilissent notre commune. Il y a des épaves qui sont devant des garages, qui sont sur les voies publiques depuis 5 à 10 ans (…) Nous ne pouvons pas accepter que cette situation perdure, donc l’opération anti-épaves va bientôt commencer» a lancé Jean François Ntoutoume Emane.

«Nous ne pouvons donner une date précise pour le lancement de cette opération, car il nous faut d’abord aménager un espace dans la zone d’Avorbam, qui nous permettra de garer les véhicules que nous surprendrons stationnés de façon anarchique dans la ville et les propriétaires pourront les récupérer moyennant quelque chose», a-t-il précisé.

Le maire a également souligné que «des amendes seront infligées aux garagistes qui vont continuer à garer les véhicules n’importe comment et n’importe où». L’aménagement de la fourrière, selon les projections de Ntoutoume Emane, va coûter près de 390 millions de francs CFA.

Depuis juillet 2008, le maire de Libreville a entrepris une vaste opération d’assainissement des voies de communications de la capitale, avec notamment la destruction des marchés spontanés qui encombraient les grands axes de la ville.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
130FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES