spot_imgspot_img

Gabon: Edith Lucie Bongo, une militante de premier plan

Edith Lucie Bongo Ondimba, épouse du Chef de l’Etat, première Dame du Gabon, qui s’est éteinte ce samedi après-midi à Rabat au Maroc, selon un communiqué officiel de la présidence de la République, fût une fidèle compagne du Président Omar Bongo Ondimba dans ses combats politiques depuis 1990, date de leur union.

Edith Lucie Bongo Ondimba a pris une part active à la vie publique, professionnelle et privée du Chef de l’Etat, mené une action multiformes et marqué, par son dynamisme, le parcours politique d’Omar Bongo Ondimba.

Elle assumait, du reste, la prestigieuse fonction de Présidente d’honneur du parti au pouvoir, le Parti Démocratique Gabonais (PDG), dont son époux est le Président fondateur.

Edith Lucie Bongo Ondimba était déjà dans l’arène politique lors de l’élection à la magistrature suprême, en 1998, du candidat de la majorité présidentielle, et s’était illustrée par sa participation et son implication dans la campagne électorale de son candidat.

Plus près de nous, en 2005, la militante du PDG a représenté l’une des chevilles ouvrières de la réélection d’Omar Bongo Ondimba à la présidence de la République, le 27 novembre de la même année, tant sa présence était remarquée aux côtés du Chef de l’Etat dans les 9 provinces sillonnées par le porte-étendard de la majorité et son état-major de campagne.
.
L’on peut retenir, parmi les temps forts qui ont jalonné la vie, au plan politique, d’Edith Lucie Bongo Ondimba, ce dimanche 13 novembre 2005, le lancement de la campagne par le candidat Bongo, au stade omnisports qui porte son nom.

Lors d’un imposant meeting rassemblant près de 40 000 personnes, la première Dame avait exhorté les femmes à la mobilisation derrière le candidat de la majorité, affirmant avec force, en présence de son époux « il (Bongo Ondimba) demeure le meilleur choix possible(…)je ne connais pas quelqu’un d’autre en dehors d’Omar Bongo Ondimba (…) car il est au courant des difficultés des populations qu’il entend résoudre, (…) votez utile, car la paix, qui n’est que l’une des composantes de la politique d’Omar Bongo Ondimba reste une donnée à laquelle chacun est implicitement attaché ».

A l’occasion de ce même meeting, Omar Bongo Ondimba réaffirmait son engagement à concrétiser son projet « les Actes pour le Gabon » en vue « d’engager fermement notre pays dans une nouvelle étape de développement, afin d’apporter des réponses plus rassurantes aux attentes et aux préoccupations légitimes de chacun de nos compatriotes. » Un projet qui se veut concret car « il ne s’agit pas de promettre l’impossible, mais de faire le possible, et même davantage en fonction des moyens disponibles ».

Fille aînée du président Denis Sassou Nguesso du Congo, Edith Lucie Bongo Ondimba, née à Brazzaville en 1964, était titulaire d’un doctorat en médecine, option pédiatrie.

A la suite de l’annonce de son décès, le Gouvernement gabonais, dans un communiqué rendu public samedi soir, a décidé, « en reconnaissance des nombreuses actions sociales et humanitaires qu’elle a réalisé en faveur des populations gabonaise, à titre exceptionnel ce qui suit: un deuil national est observé sur toute l’étendue du territoire national à compté de ce jour, jusqu’aux funérailles. Pendant la même période, les drapeaux sont mis en berne sur toute l’étendue du territoire national ».

La date des obsèques n’a pas encore été précisée.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
132FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES