spot_imgspot_img

Gabon: Le pasteur Gaspard invite toutes les premières Dames d’Afrique « à continuer le combat » d’Edith Lucie Bongo Ondimba

Le président de l’ONG REGOSIDA, le pasteur Gaspard Obiang, a appelé ce dimanche les premières Dames d’Afrique « à continuer le combat » amorcé par la première Dame gabonaise, Edith Lucie Bongo Ondimba, décédée samedi dernier à Rabat au Maroc à l’âge de 45 ans.

« Je lance un appel à toutes les premières Dames d’Afrique! La meilleure manière d’honorer la mémoire de cette illustre femme (Edith Lucie Bongo Ondimba) serait de continuer le combat contre le Sida. Je pense à madame Viviane Wade du Sénégal, à madame Constancia Obiang Nguema de la Guinée Equatoriale et toutes ces Dames qui ont cru à l’engagement d’Edith Lucie Bongo Ondimba », a t-il déclaré.

Le pasteur des Centres d’évangélisation Béthanie de Libreville, et membre de la Confédération des Eglises pentecôtistes charismatiques et de réveil (CEPCR) du Gabon a indiqué qu’il se souvient des propos de madame Wade à l’endroit de madame Bongo Ondimba: « cette lutte dans laquelle vous nous avez engagées, nous croyons que nous les femmes, nous vaincrons et nous amènerons l’Afrique à des jours meilleurs ».

C’est dans cette optique que le pasteur a ajouté: « je souhaite personnellement que cette déclaration soit plus que jamais développée dans notre continent, car tel était son souhait pour un continent sans Sida ».

Se souvenant des propos de la première Dame gabonaise à l’endroit des jeunes, dans les nombreuses campagnes de sensibilisation contre le VIH/SIDA qu’elle a menées à travers le pays, le pasteur a énoncé une phrase de l’épouse du chef de l’Etat qui l’avait marqué: « je refuse de croire qu’il n’est plus possible d’avoir une jeunesse responsable, je refuse de croire que les jeunes ne peuvent plus adopter des comportements responsables ». C’était pour elle, une manière de dire aux jeunes que la prévention était l’arme fatale pour la lutte contre le Sida, a-t-il précisé.

Dans une conférence à Dakar, s’est-il de nouveau souvenu, elle s’était levée devant les Chefs d’Etat d’Afrique, des scientifiques du monde et ses homologues premières Dames et avait déclaré: « je refuse qu’en Afrique on dise que l’accès au traitement contre le Sida n’est pas de notre ressort. Je refuse de croire que nous sommes incapables d’octroyer la trithérapie gratuitement aux populations pauvres ». Au sortir de ces différentes interventions aujourd’hui, la quasi-totalité des pays possèdent des centres ambulatoires et la Prévention de la Transmission Mère-Enfant (PTME) contre le VIH ».

La première Dame du Gabon, Edith Lucie Bongo Ondimba, est décédée des suites d’une longue maladie à l’âge de 45 ans et laisse derrière elle deux enfants (garçon et fille) et de nombreuses œuvres sociales et humanitaires.

Exprimez-vous!

  1. Le Sida est l’oeuvre de ceux qui sont toujours contre l’évolution.

    Or, l’homme doit évoluer et passer son séjour plein de bonheur sur terre.

    Le Sida qui a emporté beaucoup de cadres africain à cause de manque de méthode .  » je suis celle qui crois que le SIDA repartira par sa porte d’entrée  » Luttons toujours sans se lasser.

    Nous les orphelins du SIDA voulons venger de la mort de nos parents coute que coute nous vaincrons.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
132FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES