spot_imgspot_img

Gabon : Edith-Lucie Bongo Ondimba sera inhumée au Congo

Réunies au Maroc depuis le 14 mars dernier pour veiller la dépouille de la Première dame du Gabon, Edith Lucie Bongo Ondimba, fille aînée du président congolais Denis Sassou Nguesso, les familles présidentielles gabonaise et congolaise ont décidé du programme des obsèques qui s’achèvera avec l’inhumation de l’épouse du président Bongo Ondimba au Congo, son pays natal. Avant de rejoindre le Congo voisin, la dépouille de la Première dame du Gabon transitera par Libreville ce 18 mars pour un hommage national.

L’épouse du chef de l’Etat gabonais et fille aînée du président congolais Denis Sassou Nguesso, Edith-Lucie Bongo Ondimba, sera inhumée au Congo selon le programme qui vient d’être établi par les deux familles réunies au Maroc, où est décédée la Première dame du Gabon le 14 mars dernier.

« A la demande de la famille Nguesso et dans le souci de s’en tenir au strict respect des us et coutumes «Mbochis», les familles Bongo Ondimba et Sassou Nguesso ont décidé, après concertation, que les obsèques se dérouleront au Gabon et au Congo et que l’inhumation se fera à Edu, terre ancestrale de feue Docteur Edith Lucie Bongo Ondimba », explique le communiqué officiel du gouvernement.

Avant d’être inhumée au Congo, la dépouille de la première dame du Gabon transitera par le Gabon où elle est attendue à Libreville ce 18 mars à 15h00 pour un dernier hommage.

« Le gouvernement appelle les populations gabonaises, en particulier celles résidant à Libreville, à réserver un accueil exceptionnel et dans le calme, à la dépouille mortuaire de la première Dame, Madame Edith-Lucie Bongo Ondimba en hommage à l’œuvre émérite qu’elle a accomplie au service du peuple gabonais », poursuit le communiqué.

Dès l’annonce du décès, le gouvernement gabonais a décrété un deuil national sur l’étendue du territoire jusqu’aux obsèques de la Première Dame, les drapeaux ont été mis en berne, « en reconnaissance de ses actions réalisées en faveur des populations gabonaises ».

Edith-Lucie Bongo Ondimba est décédée le 14 mars dernier, à l’âge de 45 ans, à Rabat, au Maroc, où elle était hospitalisée depuis le début du mois de février.

Les messages de condoléances sont parvenus massivement de la communauté internationale à l’endroit des familles présidentielles gabonaises et congolaises, en hommage à Edith-Lucie Bongo Ondimba.

Née le 10 mars 1964, Edith Lucie Bongo Ondimba était la fille aînée du président congolais Denis Sassou Nguesso. Médecin de formation, c’est le 4 août 1990 qu’elle est devenue l’épouse du chef de l’Etat gabonais, avec qui elle a eu deux enfants, Yasmine et Junior.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
130FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES