spot_imgspot_img

Gabon: Des milliers de personnes escortent la dépouille de la Première Dame du Gabon de l’aéroport à la Présidence

Plusieurs milliers de personnes ont escorté ce mercredi après-midi la dépouille de la Première Dame du Gabon, Edith Lucie Bongo Ondimba, de l’aéroport international Léon Mba de Libreville à la Présidence de la République où elle est exposée avant son départ vendredi au Congo, son pays natal.

Le très long cortège a traversé une partie de la capitale, du nord au sud, escorté par des hommes, femmes et enfants à pied et en petites foulées tandis que d’autres avaient choisi de se masser le long du front de mer séparant l’aéroport de la Présidence.

Toutes les communautés que compte le Gabon se sont retrouvées dans cette émotion qui gagnait en intensité à l’approche du Palais.

A la faveur de la journée continue décrétée par le gouvernement, ce mercredi, des élèves et des étudiants, pour la majorité, en pleurs, venus de tous les établissements de la capitale, se sont également mobilisés dans le trajet emprunté par le convoi où se dressaient des banderoles rendant hommage à l’illustre disparue.

L’une d’elles, tenue par des scolaires, au niveau du Lycée National Léon Mba, portait « Maman Edith nous n’oublierons jamais ce que tu as fait pour la jeunesse », alors que sur des tee-shirts on pouvait lire « merci pour tout. Le Gabon ne t’oubliera jamais ». Tous tenaient à saluer, une dernière fois, la mère de la Nation dont l’engagement humanitaire avait dépassé les frontières nationales.

La foule, immense, chantant, dans sa lente progression, a croisé devant le Palais présidentiel une bonne partie de la population qui s’y trouvait depuis les premières heures de la matinée.

Aucun incident n’a été signalé pendant le parcours du cortège dans lequel se trouvaient les familles des présidents gabonais, Omar Bongo Ondimba et congolais, Denis Sassou Nguesso, costume sombre, l’air grave, père de la défunte, présent dans celui-ci.

Le corps de l’épouse du chef de l’Etat gabonais, Edith Lucie Bongo Ondimba, arrivé ce mercredi après-midi à Libreville en provenance de Rabat (Maroc) a été ensuite exposé dans la salle d’apparat de la Présidence avant de recevoir les honneurs de la Garde Républicaine.

Une veillée s’y déroule actuellement suivie jeudi matin par l’hommage de la Nation et des délégations des pays amis ainsi que le départ prévu vendredi de la dépouille mortelle pour le Congo, son pays natal.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
130FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES