spot_imgspot_img

Gabon : Perenco désenclave les habitants d’Anengué

Isolés depuis de nombreuses années en raison de l’obstruction du chenal d’Owonga par la végétation, les populations du canton d’Anengué ont été désenclavées le 16 mars, grâce à l’opération de nettoyage financée par la compagnie pétrolière Perenco Gabon. Ce projet estimé à près de 38 millions de francs CFA et qui doit être achevé sous 30 jours devrait permettre aux populations locales de réduire les frais de transport des biens et des personnes et de promouvoir le développement économique et social de la localité.

Le premier coup de pelleteuse a été donné le 16 mars dernier, qui marque le début des travaux de nettoyage du chenal d’Owanga, totalement obstrué depuis de nombreuses années par la végétation, enclavant ainsi la population du canton d’Owonga des voies de communication viabilisées.

Ce projet financé par la société pétrolière Perenco Gabon à hauteur de 38 millions de francs CFA doit permettre de faciliter les échanges de biens et de personnes dans cette localité, afin d’y promouvoir le développement socio économique du département.

« Perenco ayant des intérêts économiques dans la région, a bien voulu s’associer avec le Conseil départemental de Bendjé pour essayer d’apporter une solution à cette situation embarrassante que vivaient les populations de cette contrée depuis des années », a expliqué le représentant de la compagnie pétrolière, Nestor Boulingui Iwangou.

Les travaux ont été confiés à l’entreprise Gabexfor, qui dispose de 30 jours pour achever le nettoyage du chenal selon le protocole signé avec les dirigeants de la société Perenco Gabon.

« Nous osons espérer que l’entreprise sur laquelle Perenco a jeté son dévolu sera à la hauteur de la tâche assignée », a lancé Nestor Boulingui Iwangou à l’inauguration des travaux.

A cet effet, le directeur général de l’entreprise, Joseph Biarandy, a déployé les moyens techniques nécessaires, un nettoyage à la main étant toujours d’une efficience temporaire étant donné les caractéristiques des roseaux et autres papyrus qui encombrent le cours d’eau.

Le préfet de la Bendjé, Thomas Nkouomi, le président du Conseil départemental et la chefferie locale se sont joints à la population pour saluer cette action qui permettra à cette localité de réduire le coût des produits de première nécessité, d’améliorer le pouvoir d’achat des ménages.

La facilitation des échanges devrait de facto entraîner le développement l’activité économique et sociale dans cette localité reculée.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
131FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES