spot_imgspot_img

Gabon: Les armes volées, de l’Armée française, retrouvées par la Police judiciaire

Les armes volées au mois de février dernier lors d’un exercice militaire au Cap Estérias, environ 40 km au nord-est de Libreville, à l’Armée française au Gabon, ont été retrouvées ce jeudi par les éléments de la Police judiciaire chez un gang de quatre individus, au milieu d’une artillerie et armé jusqu’aux dents, a rapporté la Première Chaine de Radio Télévision nationale (RTG1). Selon l’un des quatre individus appréhendés avec un lot important d’armes et de munitions, les deux armes une fois subtilisées auraient été enterrées ensemble que d’autres dans un sac non loin du lieu du forfait.

Ces derniers ont été coincés dans leurs démarches, alors qu’ils cherchaient à les vendre un mois après leur délit.

L’armée française au Gabon avait promis une récompense de 2 millions de francs CFA (3.500 euros) à toute personne qui l’aiderait à retrouver les deux armes volées.

Les voleurs avaient dérobé dans la nuit de jeudi 26 à vendredi 27 février dernier un fusil de guerre, un pistolet et divers équipements, au moment où les soldats français faisaient un stage au centre d’aguerrissement situé dans la zone du cap Estérias.

Depuis cette nuit, les Forces françaises du Gabon (FFG) et la gendarmerie gabonaise n’ont cessé de multiplier des patrouilles dans les villages avoisinant pour tenter de les retrouver.

Libreville abrite l’une des plus importantes bases militaires françaises en Afrique au sud du Sahara où des soldats sont pré-positionnés pour des missions de paix. Ce vol d’armes est l’un des premiers depuis l’existence de la base de Libreville en 1960.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
130FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES