spot_imgspot_img

Gabon: L’édile du premier arrondissement dénonce la gestion « Scabreuse » du Maire central de la Commune Mouila

L’édile du premier arrondissement de la Commune de Mouila, Alphonse Moussavou Doukaga, a dénoncé la gestion qu’il a qualifié de « scabreuse » du Maire central de la ville, Christian Kombila, au cours d’une réunion publique mercredi dans la salle polyvalente du Complexe Administratif. « Quelqu’un qui n’a pas la fonction de comptable dûment désignée par les pouvoirs publics ne peut pas manier de l’argent. Or, la première décision prise par le Maire central, c’est de s’auto-désigner comptable et gestionnaire. Il s’amuse à aller collecter ou recevoir les recettes qui sont issues ou prélevées par les régisseurs dans toutes les structures où les opérateurs économiques exercent leurs activités », a fait remarquer le Maire du premier arrondissement, membre de l’Union du Peuple Gabonais (UPG, Opposition) en s’appuyant sur les règles de la gestion administrative et financière d’une collectivité locale.

« Et Dieu seul sait, si ces recettes recouvrées prennent la direction du Trésor. Autrement dit, il y a une opacité dans la collecte des recettes propres de la municipalité de Mouila », a-t-il poursuivi.

Alphonse Moussavou Doukaga a illustré son exposé par une projection vidéo sur le fonctionnement de la municipalité de septembre 2008 à mars 2009, période au cours de laquelle les nouveaux maires ont entièrement géré les municipalités après le passage de la Délégation Spéciale.

Pour le Maire du premier arrondissement, cette rencontre qui a vu la présence des directeurs et chefs de Service de la ville, des chefs de Quartier et des partisans de différents partis politiques de la place, avait pour objectif de situer les uns et les autres sur le manque de rigueur du Maire central dans la gestion.

« Je ne voudrais pas être complice de la mauvaise gestion observée de septembre 2008 à mars 2009 », a-t-il lancé devant l’assistance qui s’est étonnée de sa démarche solitaire.

Mr. A. Moussavou Doukaga a fustigé le budget primitif de la Mairie voté le 21 mars dernier et qui s’élève à 268.080.772. « Ce budget peut aller au-delà de trois cent millions si le Maire central accepte que l’on s’appuie sur une gestion transparente », a-t-il affirmé.

En effet, souligne-t-il, « plusieurs recouvrements des boxes du marché central de Mouila seraient détournés chaque mois par les régisseurs qui semblent en faire leur affaire ».

« Un audit de la Cour des comptes a établi que le marché peut faire entrer par an une moyenne de 25 millions or, il n’y a que 4 millions qui ont été encaissés en 2007 et, c’est ce montant qui a été reconduit pour le budget de l’année 2009 », a-t-il rappelé tout en déclarant, surpris que les autres conseillers se soient contentés de ce budget dont plus de 60% est destiné au fonctionnement.

Depuis sa mise en place, le Conseil municipal de Mouila fonctionne sans les conseillers du Parti Social Démocrate (Majorité Présidentiel) dirigé par Pierre-Claver Maganga Moussavou qui contestent l’alliance qui s’est nouée entre deux formations de la majorité (PDG au pouvoir et l’ADERE du Vice-président de la République) avec l’UPG (Opposition).

Aussi, le PSD, qui tentait de prendre la tête du Conseil municipal de Mouila, aurait-il décidé, a-t-on appris, de rendre la vie difficile au Maire actuel et si possible …le faire chuter.

« Nous ne pouvons pas accepter de mettre à la tête de la Commune un ancien agent municipal chargé du recouvrement alors qu’il y a des diplômés qui en sont capables. C’est ridicule ce choix », avait déclaré le leader du PSD, l’année dernière, lors de l’élection de Christian Kombila, (PDG, au pouvoir) au poste de Maire de la commune de Mouila.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
130FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES