spot_imgspot_img

Gabon : La BDEAC prête 5 milliards de francs CFA à la BHG

La Banque de l’habitat du Gabon (BHG), filiale de la Banque gabonaise de développement (BGD), a obtenu le 2 avril dernier à Libreville un prêt de 5 milliards de francs CFA auprès de la Banque de développement des Etats d’Afrique centrale (BDEAC). Ces fonds doivent permettre à la jeune institution bancaire de mener à bien ses missions de développement économique et social, notamment dans le domaine de l’habitat, face à la crise du logement latente dans la capitale gabonaise.

La Banque de l’habitat du Gabon (BHG) vient d’obtenir une manne de 5 milliards de francs CFA de la Banque de développement des Etats d’Afrique centrale, qui devrait lui permettre de poursuivre la promotion des prêts au logement et l’encouragement et de la propriété privée auprès des populations gabonaises.

Face au contexte de crise économique et financière qui freine la mise en œuvre de la politique de développement de la BHG, le prêt accordé le 2 avril dernier par la BDEAC doit permettre à la BHG de surmonter cette période de crise en continuant à proposer des prêts au logement préférentiels aux populations gabonaises.

La convention de prêt a été signée le 2 avril dernier au siège de la BHG à Libreville entre le directeur général de la BHG, Pacôme Ruffin Ondzounga, et le président de la BDEAC, Anicet Georges Dologuélé. La convention de prêt prévoit une période de remboursement de 10 ans pour la BHG.

«L’octroi du prêt opéré par la BDEAC prouve à suffisance l’intérêt que cette banque porte aux activités de la BHG et nous réconforte dans l’accomplissement de notre mission aux côtés de l’Etat gabonais», a salué monsieur Ondzounga.

Le président de la BDEAC a invité les administrateurs de la BHG à «faire une bonne utilisation de cet argent», au regard des impératifs de développement dans un contexte marqué par la crise économique et financière et ses répercussions sur le niveau de vie des populations.

Pour mener à bien ses missions de promotion immobilière, la filiale de la Banque gabonaise de développement (BGD) a récemment mis en place la Société immobilière de promotion de l’habitat et d’aménagements (SIPHA).

Cette jeune structure doit acquérir des réserves foncières auprès des pouvoirs publics afin d’y aménager des logements à l’intention d’acquéreur potentiels auxquels la BHG pourra proposer des prêts préférentiels d’acquisition.

La SIPHA a d’ores et déjà entrepris la réalisation de 200 logements dans la zone d’Okala-Mikolongo, dont les 40 premières villas devraient être livrées dans les prochaines semaines. Ces opérations visent notamment à juguler la crise du logement qui menace Libreville, où les autorités estiment le déficit à près de 160 000 de logements.

Pour faciliter l’acquisition des logements, la BHG a mis en place différentes offres de crédits, notamment les crédits bonifiés qui ont été mis en place depuis le milieu de l’année 2007 et qui permettent aujourd’hui à tous les Gabonais d’avoir des crédits à 0%, 1%, 2%, 3%, 4%, 5% ou 6% au maximum, selon leur catégorie sociale.

La Banque gabonaise de développement (BGD) avait déjà annoncé le 23 octobre le lancement d’un emprunt obligataire de 10 milliards de francs CFA sur le marché financier de la sous-région pour assurer ses missions de développement économique et sociale, notamment dans le domaine de l’habitat.

Ces fonds devaient notamment servir au financement de l’habitat social au travers de ses filiales, la Banque de l’habitat du Gabon (BHG) et de la SIPHA. Cette opération d’emprunt obligataire avait par ailleurs reçu la note B+ de l’Agence de notation internationale Fitch Ratings et la BGD a reçu une notation identique du même organisme.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
130FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES