spot_imgspot_img

Gabon: Les stations d’essence affichent « panne sèche » à Libreville

Les stations essence de la capitale gabonaise, Libreville, affichent toutes des panneaux annonçant la pénurie de carburant qui met désormais à rude épreuve les automobilistes qui doivent ainsi sillonner, parfois en vain, toutes les stations en vue de trouver quelques gouttes d’essence pour se ravitailler, ont constaté ce lundi les reporters de GABONEWS.

Dans les stations-service où il y a encore quelques litres de carburant, des files de véhicules et d’automobilistes attendent, avec espoir, le moment où ils pourront avoir un peu d’essence. En effet, ce produit se fait de plus en plus rare et pousse les automobilistes à aller loin de la capitale, vers les banlieues pour en chercher.
« Je ne sais pas ce qui se passe, mais je me rends compte que j’ai déjà parcouru quatre stations et je n’ai pas trouvé de l’essence. On parle vaguement de grève à Port-Gentil, rien de plus », a indiqué un automobiliste à la sortie d’une station-essence au Rond point de Nzeng-Ayong (6ème arrondissement).

Pour un autre chauffeur plus heureux, qui a auparavant tourner pendant plus d’une heure pour trouver de l’essence, il a indiqué que « j’ai trouvé une station pour faire mon plein. Après tout ça été pénible, mais je peux m’estime heureux car, d’autres n’auront pas cette chance que moi ».

« Depuis plus de trente minutes je ne trouve pas le taxi qui va m’amener dans ma direction. Il faut proposer. Or moi je n’ai pas assez d’argent. C’est comme si le nombre de taxi avait diminué aujourd’hui », a souligné une jeune dame au Carrefour « Rio », avant d’ajouter que « je comprends maintenant. Il y a un problème de carburant. Et comme d’habitude, c’est le pauvre citoyen qui subit. Il faut que l’Etat résolve ces problèmes de grève tous azimuts ».

A cette pénurie d’essence s’ajoute celle du Gaz butane à Libreville, certains foyers sont désormais obligés d’utiliser le charbon de bois ou simplement du bois de chauffe pour la cuisson des aliments.

Selon les pompistes cette pénurie est due au mouvement de grève qu’observe depuis quelques jours, la Société gabonaise de raffinerie (SOGARA) situé à Port-Gentil la capitale économique.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
130FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES