spot_imgspot_img

Congo: Obus sur Brazzaville: les explosions dues à la foudre, selon l’armée

L’armée congolaise a affirmé mardi que la foudre avait mis le feu la nuit précédente à des munitions stockées dans un camp militaire, ce qui a provoqué la chute de quatre obus sur le quartier populaire d’Ouenzé, dans le nord de Brazzaville, sans faire des victime.

« Certaines installations pyrotechniques (..) ont été touchées par la foudre, entraînant la mise à feu des munitions en stockage et leur détonation », a indiqué un communiqué de l’Etat-major général des Forces armées congolaises (Fac) diffusé mardi en soirée.

Le communiqué affirme que cet accident s’est déroulé dans « la zone de Mpila », sous-quartier de Ouenzé où se trouve un camp des blindés des Forces armées congolaises.

« Il sen est suivi, par un effet de dispersion, des dégâts matériels dans les habitations », est-il ajouté dans le texte selon lequel « aucune victime humaine na été déplorée ».

« La Défense nationale » va « se rapprocher des populations sinistrées pour les questions de réparation », conclut l’armée.

La chute des obus sest produite avant louverture dans l’après-midi du Dialogue républicain sur la présidentielle de juillet et devant regrouper le pouvoir, lopposition (qui a finalement boycotté l’ouverture) et la société civile.

« L’acte n’a rien à voir avec le +Dialogue+ », avait-on affirmé dans la matinée de source proche du gouvernement, en estimant alors qu' »il pouvait s’agir de bandits isolés ».

Un défenseur des droits de l’Homme avait lui fait le rapprochement: « c’est peut-être une façon pour eux (les tireurs) de demander aux hommes politiques de s’entendre ».

Selon des témoins joints par l’AFP, les obus sont tombés en des endroits très espacés et loin de la caserne de blindés.

Entre juin et octobre 1997, Brazzaville a été le théâtre de violents combats entre forces gouvernementales et rebelles menées par Denis Sassou Nguesso qui avait alors pris le pouvoir.

Une dizaine de personnes se sont déjà portées candidates aux élections présidentielles dont la date exacte reste à fixer. Le président Sassou Nguesso, élu en 2002, ne s’est pas encore officiellement prononcé mais son entourage lui prête l’intention de se représenter.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
130FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES