spot_imgspot_img

Gabon: Trois questions à l’initiateur du « Challenge interscolaire de scrabble », Sylvain Mboumba

Le « Challenge interscolaire de scrabble », lancé par l’Association Concours Elite Gabon (CEG), qui se déroule du 20 avril au 23 mai prochain, dans les communes de Libreville et d’Owendo, entend, selon les organisateurs, contribuer au développement du Gabon sur le plan éducatif en prônant l’esprit d’excellence, la formation de l’élite.

Le président fondateur de cette association, Concours Elite Gabon (CEG), par ailleurs initiateur du challenge interscolaire de scrabble, Sylvain Mboumba, en visite dans les locaux de GABONEWS, a répondu à trois questions de la rédaction.

GABONEWS (GN): – Qu’est ce que le « Challenge interscolaire de scrabble » et quels sont les objectifs visés?

Sylvain Mboumba (SM): – D’abord, le challenge interscolaire scrabble » est organisé grâce à l’initiative du Concours Elite Gabon (CEG) qui est une Organisation non Gouvernementale à but non lucratif, regroupant des étudiants, chercheurs, enseignants, journalistes et acteurs de la société civile. Il s’agit d’un jeu concours qui vise à exercer la capacité intellectuelle des jeunes, cultiver l’esprit d’élite, de compétition, de partage, de solidarité, de fair Play et de compétitivité autour d’une table de scrabble, version duplicate. Ce championnat se déroule dans vingt (20) établissements scolaires de Libreville et d’Owendo.

GN : – Quel est l’intérêt de ce type de compétition pour le Gabon ?

SM : – Nous engageons les jeunes apprenants à compétir, non seulement pour gagner quelque chose, mais pour créer dans leurs esprits une connaissance de la langue française. Ici l’intérêt s’impose en terme de culture parce que nous aimerions que nos jeunes puissent être des jeunes cultivés, des jeunes qui maîtrisent la langue française qui est leur outil de communication publique. Pour maîtriser cette langue, il faut l’a connaître. Et Cette compétition y contribue ».

GN : – Ce championnat aura-t-elle une vision nationale dans les années avenirs ?

SM: – Nous prévoyons nous étendre tout d’abord dans certaines localités, par exemple, Lambaréné ou Port-Gentil. Nos visions sont vraiment élargies, mais à l’heure actuelle, nous éprouvons des difficultés financières qui ne nous permettent pas de pouvoir organiser ce championnat sur le plan national. Nous avons donc pensé commencer par la province de l’Estuaire avec notamment les communes de Libreville et d’Owendo, et pour l’instant, le championnat concerne 20 établissements, considérés comme des meilleurs.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
131FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES