spot_imgspot_img

Gabon : La CNLCEI se dévoile sur le web

Face à la réticence des populations à certaines de leurs actions en raison de la méconnaissance de son rôle et de ses missions, la Commission nationale de lutte contre l’enrichissement illicite (CNLCEI) a décidé de renforcer la communication à travers la création d’un site Internet de présentation et d’information. L’inauguration de ce nouvel outil le 28 avril dernier à Libreville a permis au président de la commission de revenir sur les objectifs de cet organe et les personnes concernées par ses opérations sur le terrain.

Depuis sa création en 2003, la Commission nationale de lutte contre l’enrichissement illicite (CNLCEI) est confrontée à une méconnaissance flagrante de ses missions par les populations, qui freinent souvent leur coopération.

Malgré les campagnes d’explication et de sensibilisation qu’elle a initiée sur l’étendue du territoire national, les préconçus persistent sur ce nouvel organe qui peine à trouver sa place auprès des populations.

Pour renforcer la communication sur ses rôles et missions, la CNLCEI a décidé d’utiliser l’outil Internet avec la création d’un site qui présente son organisation, ses missions, ses objectifs et les personnes visées par ses opérations sur le terrain.

Ce nouvel outil d’information et de sensibilisation doit permettre de «mieux connaître la CNLEI afin de s’approprier ses missions et de comprendre qu’elle a été mise en place par les autorités gabonaises pour le bien du peuple gabonais», a expliqué le président de la CNLCEI, Vincent Lebondo Le-Mali, à l’occasion de l’inauguration de ce nouvel outil le 28 avril dernier à son siège de Glass, à Libreville.

«Nous avons voulu lancer ce site parce que nous nous sommes rendus compte aujourd’hui que la majorité des gabonais ne connaissent toujours pas la Commission, ses missions, et parfois attendent de nous des missions qui ne sont pas de notre compétence», a expliqué le président de la CNLCEI.

«Un certain nombre de délinquants ont été repérés par le législateur qui a décidé de mettre en place des moyens pour les traquer. Donc pour ceux qui sont concernés par la déclaration de fortune, il vaut mieux remplir cette formalité et nous laisser nous orienter vers la mission qui est la notre. La mission qui est la notre c’est traquer ces délinquants et de les mener devant le juge», a déclaré monsieur Lebondo Le-Mali.

Le site web a été élaboré par la Direction général des services informatique, un service de l’administration publique qui a pour but de mettre en œuvre de la politique informatique de l’administration, notamment à travers la mise en place de sites web.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
132FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES