spot_imgspot_img

Gabon: Appel à l'aide pour la sécurisation de la forêt classée de la Mondah

Le vice-président du conseil départemental du Cap Estérrias, Roger Kadima, a sollicité dimanche l’aide des organismes chargés de la protection des forêts en vue de la sauvegarde du massif forestier de la Mondah.

 »Nous cherchons l’appui et l’aide des organismes travaillant dans la protection des forêts en vue de sauvegarder ce qui reste du massif forestier de la Mondah  », a déclaré M. Kadima au cours d’un entretien avec le correspondant local de l’AGP.

Il a estimé que la lutte contre la déforestation de ce massif forestier incombe aussi bien aux agents des eaux et forêts qu’aux responsables politiques du département.

 »Nous devons travailler en synergie avec les agents des eaux et forêts et chercher ensemble des bailleurs de fonds afin de mettre cette forêt à l’abri des charbonniers et des délinquants de toute sorte qui nuisent à l’action de conservation initiée par la brigade des eaux et forêts », a poursuivi M Kadima.

Le vice-président du conseil départemental a préconisé la construction d’une barrière autour de cette forêt et la création des brigades de surveillance permanente dont le rôle serait de mettre la main sur tous ceux qui exploitent clandestinement le massif forestier de la Mondah.

M. Kadima a également envisagé la promotion des activités touristiques dans cette forêt, pour mieux vendre la destination Cap-Estérias

Le massif forestier de la Mondah, appelé par certains  »la forêt de Sarkozy », est l’objet de beaucoup de pressions anthropiques. Il s’amenuise chaque jour davantage. Avec près de 14 000 hectares en 1976, il en compte moins de 5 000 ha actuellement.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
130FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES