spot_imgspot_img

Gabon : Franceville sensibilisée sur la grippe A/H1N1

Dans le cadre du plan de prévention nationale contre la pandémie de grippe A/H1N1 mis en place par le ministère de la Santé publique, l’inspection provinciale de l’Agriculture du Haut-Ogooué a commencé le 12 mai dernier une campagne de sensibilisation auprès des populations locales. Cette campagne qui s’adresse aux populations et aux agriculteurs préconise les mesures d’hygiène et de surveillance à respecter pour éviter l’introduction et la propagation du virus sur le territoire national.

L’inspection provinciale de l’agriculture du Haut-Ogooué a entrepris depuis le 12 mai dernier à Franceville une vaste campagne de sensibilisation contre la grippe A/H1N1, dite «porcine».

Cette campagne se matérialise principalement par des affiches sur les murs des bâtiments et commerces annonçant les mesures de prévention contre cette épidémie telles qu’elles ont été édictées par le ministère de l’Agriculture, de l’Elevage, et du Développement rural.

Le papier signé du ministre de tutelle, Paul Biyoghé Mba, énonce notamment les symptômes observables dans les élevages qui peuvent permettre de détecter la présence du virus, ainsi que les mesures et actions à entreprendre en préconisant notamment les précautions d’hygiène.
Pour les populations, ces affiches expliquent les manifestations de cette maladie et les dispositions à prendre en cas de présence d’une suspicion dans un élevage.

Au sujet des symptômes dans les élevages, la note relève entre autres la dyspnée (difficultés respiratoires), la toux consécutive à une broncho pneumonie, les jetages (écoulements nasaux) et des avortements chez les truies, une hyperthermie et un retard de croissance pour les porcs à l’engraissement.

La note ministérielle donne des indications en cas de suspicion observée dans un élevage, à l’instar d’un comportement inhabituel chez un animal en orientant l’éleveur vers la Cellule de veille sanitaire mise en place au Gabon depuis que l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a décrété le niveau d’alerte 5 pour cette pandémie.

En cas de foyer confirmé d’une infection marquée par l’apparition d’une pneumonie évoluant dans tout le cheptel, des consignes allant de la déclaration obligatoire, de l’abattage et la destruction à la désinfection et au vide sanitaire obligatoire sont également préconisés.

Au niveau du commerce, la note fait ressortir l’interdiction de vente de porcs vivants dans tous les marchés et lieux de vente publique, la suspension des importations des porcs, viande de porc et des produits dérivés de viande de porc.

Au titre de recommandation générale, la note du ministère de l’agriculture actuellement en voie de vulgarisation dans la ville conseille enfin de «toujours procéder à une cuisson à cour de la viande de porc et de ses dérivés».

Conformément aux recommandations de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) qui a récemment monté au niveau 5 l’alerte épidémiologique, le département gabonais de la Santé publique vient d’adopter les dispositions pour prévenir l’introduction du virus de la grippe A/H1N1 sur le territoire national.

Les autorités sanitaires ont notamment décidé de la création d’un comité multisectoriel de lutte contre la grippe A/H1N1, le renforcement de la surveillance et de la sensibilisation ou encore la mise sur le marché des antiviraux idoines.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
130FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES