spot_imgspot_img

Gabon: Mouvement d’humeur au CFPP de Makokou

Les élèves du Centre de formation et de perfectionnement (CFPP) de Makokou observent depuis quelques jours, un mouvement d’humeur pour revendiquer de meilleurs conditions d’apprentissage et une meilleure prise en compte de leurs stages en entreprises, rapporte jeudi le correspondant local de l’AGP.

Les apprenants se plaignent de ce qu’ils ne reçoivent qu’une formation théorique qui n’est pas appuyée par la pratique sur des machines en atelier. Il y a quelques mois déjà, les mêmes élèves s’étaient mis en grève pour les mêmes causes.

Sur les ondes de la Radiotélévision gabonaise RTG 1, station locale) jeudi, le directeur du Centre, Léonce Mahéba, a reconnu les défaillances de son établissement, entre autre la vacuité de l’atelier de mécanique engins lourds, le manque de machines, l’insuffisance des logements des enseignants ou l’absence du personnel enseignant affecté par au CFPP de Makokou.

L’Ogooué-Ivindo n’ayant pas un tissu économique étoffé, les stagiaires ont du mal à trouver des entreprises pour leurs stages.

En rapport à ce mouvement d’humeur, une mission du ministère de l’Enseignement technique, de la formation professionnelle et de l’insertion professionnelle des jeunes , est arrivée à Makokou pour, sans nul doute, évaluer la situation, faire le constat et envisager des solutions adéquates.

Le CFPP de Makokou, qui a actuellement environ deux ans d’existence, compte trois filières : mécanique engins lourds, secrétariat-bureautique et menuiserie. Des difficultés structurelles alourdissent de façon évidente son fonctionnement.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
130FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES