spot_imgspot_img

Gabon: Le séminaire sur la médicine sportive s’est achevé sur une note de satisfaction

Le président du Comité Olympique Gabonais (COG), Léon Louis Folquet, a clôturé ce samedi à Libreville, sur une note de satisfaction générale, le séminaire sur la médicine sportive en présence des experts du domaine, a constaté un reporter de GABONEWS.

Selon les experts, le but de ce séminaire était de réduire les nuisances dans la pratique du sport, sur le continent.

De ce fait, de nombreux exposés dont les thèmes s’articulaient autour de « la femme et le Sport », de la « croissance et sport chez l’enfant », de « la médecine sportive en Afrique » et du « Maraboutage » ont été présentés par le professeur Roux Constant, membre de la Commission Médicale du Comité Internationale Olympique (CIO), président de la Commission médicale de l’Association des Comités nationales olympiques africaines (ACNOA) et les docteurs Nzié Obame Henry et Eric Bayet du Gabon.

Pour le président du CNOG « les participants à ce séminaire savent désormais la définition et le but de la médecine du sport en Afrique et le pôle médical du Comité National Olympique Gabonais (CNOG) ».

Le professeur Roux Constant a quant à lui, « réitéré la nécessaire prévention et la lutte contre le dopage », avant d’aborder les questions liées à la croissance et le sport chez les enfants et le traumatisme du cartilage.

Ce qui a fait souligner au président du COG que « nous avons renforcé nos connaissances sur la nutrition diététique du sport».

Au terme de ce séminaire, le Pr. Roux a indiqué que « le Gabon se situe en bonne position concernant la médecine sportive sur le continent. Il fait d’ailleurs partie de l’histoire de la médecine sportive en Afrique depuis les années 1980 ».

« Le but de ces travaux est de pouvoir réduire voir « éliminer » les petits problèmes que peut entraîner la pratique du sport », a-t-précisé avant d’ajouter que « Par exemple, chez les gymnastes qui ont des entraînements longs et rudes, il y a un arrêt de la puberté de 2 à 3 ans, des problèmes d’ordre lombaire, les dernières vertèbres lombaires peuvent se glisser, c’est-à-dire partir en avant ce qui donne aux jeune filles un aspect cambrer ».

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
130FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES