spot_imgspot_img

Gabon : Eyeghé Ndong lève l'équivoque sur la vacance du pouvoir

Face aux nombreuses rumeurs qui circulent à Libreville, relayées par les médias internationaux, sur l’état de santé du président Bongo Ondimba, et la vacance du pouvoir à Libreville, le chef du gouvernement, Jean Eyeghé Ndong, a répondu aux questions de la presse le 22 mai dernier à Libreville. Rappelant les termes constitutionnels, il a démenti la vacance du pouvoir et coupé court aux rumeurs sur l’état de santé du président, hospitalisé en Espagne pour un bilan de santé, ainsi que sur les allégations de la presse concernant une révision constitutionnelle. État de santé du président, vacance du pouvoir, succession, révision constitutionnelle, les interrogations sont sur toutes les bouches et les rumeurs vont bon train, relayées par les médias internationaux qui ne tarissent pas de scénarios sur l’absence du président Bongo Ondimba à Libreville depuis le 6 mai dernier.

Pour couper court aux rumeurs subversives qui menacent la population locale, le chef du gouvernement s’est plié au jeu de la presse en recevant les journalistes le 22 mai dernier pour éclaircir certains points, et appelé les Gabonais au calme et à l’unité nationale.

«S’il s’avère que le chef de l’Etat est malade, seuls les médecins peuvent l’attester. Moi je ne suis pas médecin», a tranché net le chef du gouvernement aux questions de la presse.

Concernant le flou sur la vacance du pouvoir, le premier ministre a expliqué que «la vacance du pouvoir se constate par une instance juridictionnelle prévue par la constitution. Il s’agit de la Cour constitutionnelle, qui doit être saisi à cet effet soit par le gouvernement, soit par les deux chambres du Parlement et dans les conditions qui sont bien précisées».

Illustrant son propos par les déplacements habituels du chef de l’Etat hors du pays, le premier ministre a conclu en lançant «le fait qu’un chef d’Etat soit à l’étranger veut-il dire qu’il y a vacance du pouvoir ?».

Interrogé sur les rumeurs concernant une révision constitutionnelle, Jean Eyeghé Ndong a lancé : «vous imaginez le Premier ministre chef de gouvernement ignorant un tel projet dans un pays ? Qui a introduit un projet de révision constitutionnelle ?».

«Vous avez interrogé les députés ? Si l’Assemblée nationale a sur son bureau un projet de révision constitutionnelle ?», a rétorqué encore le Premier ministre.

Le leader de l’opposition gabonaise, Pierre Mamboundou de l’Union du peuple gabonais (UPG), répondait également à la presse le 22 mai dernier sur ces questions qui taraudent les Gabonais.

S’alignant sur les positions du chef du gouvernement sur l’état de santé du président et la vacance du pouvoir, il a déclaré qu’«il n’est pas question ni d’hérédité, ni de changement de mode de désignation du président de la République».

Le Premier ministre a enfin appelé le peuple à «l’unité nationale», «parce qu’à tout moment, il y a des esprits malins qui veulent toujours profiter de pareilles occasions pour semer le trouble dans les esprits de la population».

«Il faut que toutes les populations gabonaises, face à cette campagne qui est menée contre le Président de la République, restent vigilantes pour éviter d’être l’objet des manipulations. (…) Que les gens aillent à leur travail tranquillement», a conclu le chef du gouvernement.

Absent des médias depuis quelques temps, le Président Bongo Ondimba a annoncé le 6 mai dernier une retraite provisoire pour se reposer et se soigner, suite au choc émotionnel relatif au décès le 14 mars dernier de son épouse, la première dame du pays feue Edith Lucie Bongo Ondimba.

Dans un communiqué diffusé le 21 mai dernier, la Présidence de la République annonce que «le Président de la République séjourne actuellement à l’hôpital Quiron de Barcelone, structure médicale de grande renommée internationale, pour y effectuer un bilan de santé complet et y suivre des soins appropriés afin d’être au mieux de sa forme pour regagner le Gabon et reprendre au plus vite ses activités».

Le document précise que le chef de l’Etat «n’a subi aucune intervention chirurgicale», dénonçant enfin «l’acharnement médiatique, aujourd’hui particulièrement indécent, et savamment entretenu pour semer le trouble dans l’esprit du peuple gabonais à des fins déstabilisatrices».

Exprimez-vous!

  1. Monsieur le Premier Ministre vous avez failli
    Avec tout le respect dû à votre fonction, permettez moi de vous dire ma confusion.

    En entretenant le mystère sur les raisons fondamentales du séjour du Président Omar Bongo en Espagne, vous avez failli à votre crédibilité
    En laissant au Premier Ministre François Fillon(France) en visite dans un autre pays(Cameroun) le privilège de démentir la « rumeur » sur l’Etat de Santé du Président Gabonais, vous avez failli à votre autorité.
    Il me semble qu’il n’y ait rien d’extraordinaire qu’un Président de la République soit malade . Il est humain comme nous tous.Et comme nous nous il est appelé à tirer sa révérence pour le Grand Voyage. Mais à la différence de nous tous; il est Président. Alors sa santé n’est pas une affaire qui le concerne lui seul ou son cercle relationnel mais une affaire qui nous concerne tous. C’est une affaire d’Etat.Une affaire des Gabonais et des peuples amis. Pourquoi vouloir en faire un secret(de pollichinelle) et développer une « susceptibilité diplomatique »?
    L’hospitalisation du Pdt Chirac avait pourtant été médiatisée sans que le gouvernement français ne s’en émeuve. le Pdt de l’Autorité palestinienne feu Yasser Arafat ou encore le Pdt Fidel Castro et bien d’autres encore ont bien été et sont encore sujet à médiatisation non pas simplement à cause de leur Etat de santé mais surtout du fait de leur rang (inter)national. Un Président de la République est un homme publique, et son état de santé nous interpelle tous; tant sa disparition aurait un impact sur la vie et politique et l’histoire de notre pays. Et vu son age, il est un lieu commun que la question sur sa succession nourrisent les débats de tous les Gabonais. Cette question ne me semble pas déplacée. Elle est au contraire indispensable. Ayez la clairevoyance de le reconnaitre.
    En évoquant l’unité nationale, chère à tous les Gabonais, il est convenable de mentionner qu’elle n’est pas propre à un parti, ni à un gouvernement,ni à une administration politique. Elle est caracteristique des patriotes que nous sommes; de l’amour que nous portons pour le Gabon notre cher pays. C’est parce que nous sommes patriotes qu’il y a unité nationale. Cette unité nationale est en nous et circule dans nos veines telles des « hémopatriotines ».Ce n’est donc pas parce que les politiques pronent cette unité nationale que celle-ci existe. Elle est tout naturelle en nous. C’est au contraire vous les politiques et votre déclin systèmique qui tend à mettre à mal notre unité nationale. Et rassurez vous, nous peuple gabonais serons toujours unis dans la concorde et la fraternité.
    En vous gardant de reconnaitre l’évidence sur l’état santé du Président, vous contribuer aussi moins habilement à « semer le trouble » dans la tête des Gabonais.
    Rappelons que le role de la presse dans un Etat de droit et donc démocratique est d’informer. Et si l’administration politique gabonaise est partisanne de la liberté de presse, il lui revient de faire bon usage des informations de la presse internationale qui n’a d’autres objectifs que d’informer en toute objectivité. Et là aussi, ajoutons que la presse tient l’information du chef de la diplomatie Espagnole. Et je ne pense pas qu’un responsable de la diplomatie puissent s’aventurer dans un sujet aussi sensible par simple rumeur. Entre-nous !
    Pretexter que vous n’êtes pas medecin pour parler de la santé de votre Président est un raccourci peu adroit qui trahit votre embarras sur la question. Pourtant il serait tellement plus simple, raisonnable et apaisant pour vous et toute l’administration de communiquer même avec retenue mais en toute objectivité sur cette question.
    Pensez y! au nom du Gabon d’abord!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
130FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES