spot_imgspot_img

Gabon : Ali Bongo hospitalisé en France

Ali Ben Bongo, ministre de la Défense et fils du président Omar Bongo, lui même hospitalisé à Barcelone, effectuait samedi un bilan médical dans un hôpital parisien, a appris l’AFP de sources concordantes officielles et proches du pouvoir.

« Rien ne s’oppose à ce que le ministre Ali (Ben Bongo) aille voir son médecin en France à Paris au moment où le président Omar Bongo Ondimba fait son bilan de santé à Barcelone en Espagne », a affirmé samedi à l’AFP le ministre de l’Intérieur André Mba Obame, un ami personnel du ministre de la Défense.

Les deux hommes animent notamment le courant des « réformateurs » au sein du Parti démocratique gabonais (PDG), parti fondé par le président gabonais et majoritaire dans le pays.

Auparavant, une source proche du pouvoir sous couvert de l’anonymat avait indiqué à propos d’Ali Ben Bongo: « Il est dans un hôpital privé à Paris pour un bilan médical ».

« Il fait un check-up à Paris. Ce n’est pas grave et il devrait revenir au Gabon dimanche ou lundi. Ça tient de la vie privée », avait également confirmé un haut responsable gabonais également sous couvert de l’anonymat.

Agé de 50 ans, ancien ministre des Affaires étrangères et actuel ministre de la Défense, c’est un des personnages les plus importants du régime gabonais ; il était régulièrement cité ces derniers mois comme un possible successeur de son père à l’avenir.

Le président gabonais Omar Bongo Ondimba, 73 ans dont 41 ans au pouvoir, est hospitalisé en Espagne à Barcelone, pour un simple « bilan de santé » selon Libreville, mais dans un état grave, soigné pour un cancer, selon d’autres sources interrogées par l’AFP.

« Le président n’a subi aucune intervention chirurgicale » et il « est naturellement au fait des questions les plus impératives » du pays, avait souligné la présidence à Libreville, dans un communiqué.

Toutefois, selon deux sources informées suivant de près la situation et s’exprimant sous le couvert de l’anonymat, le doyen des chefs d’Etat africains se trouverait dans un état grave.

La présidence gabonaise avait annoncé le 6 mai que M. Bongo, avait décidé « la suspension momentanée de ses activités » de chef de l’Etat et que « toutes les audiences présidentielles (seraient) suspendues jusqu’à nouvel ordre ».

Selon un communiqué, il voulait « se ressourcer dans le repos » après avoir vécu pendant « plus de trois ans (…) une épreuve particulièrement difficile avec la maladie de son épouse » Edith Lucie, décédée le 14 mars à Rabat.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
130FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES