spot_imgspot_img

Gabon: Signature à Libreville d’un protocole d’accord portant « accalmie sociale » de 30 mois en République gabonaise

Le gouvernement gabonais, les employeurs et travailleurs (salariés du privé et agents publics) ont paraphé ce mercredi à Libreville, un protocole d’accord portant « accalmie sociale » de 30 mois en République gabonaise ainsi que la création et organisation d’une Commission de suivi de tous les problèmes sociaux. Le protocole d’accord tripartite a été signé par les responsables des syndicats représentants les organisations des travailleurs salariés et agents publics, le patronat (employeurs du secteur privé) et par le Premier Ministre, Jean Eyéghé Ndong, pour le compte du gouvernement.

L’accord indique que « pendant l’accalmie, les parties en conflit ouvrent des négociations collectives dans les secteurs public, parapublic et privé afin de trouver ensemble, dans la sérénité, le dialogue social franc et constructif, des solutions aux revendications des travailleurs et agents publics ».

Les parties signataires, notamment l’Etat (employeur,) sont tenues de lever toutes les mesures administratives conséquentes aux mouvements de grève à travers les paiements des rappels des salariés suspendus ainsi que les droits des retraités.

« Les engagements que nous venons de prendre commandent un grand sens de respect », a rappelé le Premier Ministre, Jean Eyéghé Ndong.

Le document oblige également les employeurs du secteur privé à renoncer à toutes les mesures patronales pouvant entraîner des mouvements de grève. De même qu’il recommande aux organisations syndicales des travailleurs salariés et agents publics de reprendre le travail en suspendant tous mouvements de grève en cours et à venir.

Pour l’observance ainsi que l’application des mesures prises dans le cadre du protocole d’accord portant « accalmie sociale », qui prend effet à partir de la date de sa signature, le comité de suivi devra se réunir une fois tous les six mois pour l’établissement d’un bilan d’étape.

Ledit Comité est présidé par le Premier ministre, assisté des ministres du Travail, des Finances et de la Fonction publique. Le bureau du comité de suivi est composé d’un président, de deux vices présidents représentants les employeurs et les salariés et agents publics. Deux rapporteurs assurent le secrétariat.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
132FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES