spot_imgspot_img

Gabon : 255 millions de dollars pour Maurel&Prom

La junior pétrolière montante au Gabon, Maurel&Prom, a récemment confirmé l’obtention auprès de quatre banques internationales d’une facilité bancaires de 255 millions de dollars sur la base de ses réserves pétrolières au Gabon. Ces fonds doivent permettre à la compagnie de mettre en production les gisements récemment découverts sur le champ d’Omoueyi, dans le Sud du pays.

La dynamique junior pétrolière Maurel&Prom vient de confirmer l’obtention auprès de quatre banques internationales d’une facilité bancaire de 255 millions de dollars, sur la base de ses réserves pétrolières au Gabon.

«Maurel & Prom s’est ainsi dotée de moyens financiers importants participant à sa dynamique de développement, à travers notamment la mise en production des récentes découvertes effectuées au Gabon, un intense programme d’exploration et la mise en valeur de son domaine minier», explique le communiqué de la compagnie.

Le groupe avait annoncé le 30 mars dernier une nouvelle découverte au Gabon avec le puits OMOC-1. Foré sur le permis d’exploration d’Omoueyi au Sud du Gabon du permis d’exploitation d’Onal, à environ 9 km du centre de production, le puits d’exploration de OMOC-1 s’est arrêté à la côte de 1 020 m dans le socle après avoir rencontré ses objectifs des Grès du Kissenda (producteurs à OMKO) et des Grès de Base (producteurs à ONAL) à huile.

En 2008, le résultat opérationnel de Maurel & Prom a été multiplié par plus de quatre pour atteindre 95,5 millions d’euros, parallèlement à la hausse du baril de brut, les prix moyens du Brent et du WTI ayant respectivement enregistré des hausses de 34% et 37% par rapport à 2007.

Le bénéfice net part du groupe, dopé en 2007 par d’importantes plus-values de cessions, s’est établi à 62,5 millions d’euros contre 766,1 millions. Les analystes attendaient en moyenne un résultat net part du groupe de 32,8 millions d’euros et un résultat opérationnel de 127,2 millions.

Avec la cession de sa filiale colombienne Hocol pour 748 millions de dollars annoncée début mars, le groupe souligne qu’il «disposera d’une trésorerie propre lui permettant de couvrir le remboursement de sa dette obligataire à échéance de début 2010 et de verser un dividende à ses actionnaires au titre du résultat de 2008», alors que le titre reste sur un dernier cours de 12,45 euros.

Avec le démarrage au Gabon de la production d’Onal et les perspectives de mise en valeur des champs voisins (Omko), le groupe estime que sa production «devrait pouvoir atteindre fin 2009 un niveau proche de celui de fin 2008 et supérieure d’un tiers à la moyenne annuelle 2007».

Grâce aux très bons résultats obtenus sur le champ de Banio, au sud ouest du Gabon, et à la vertigineuse hausse du prix du baril de pétrole dans le courant de l’année écoulée, la junior pétrolière française Maurel & Prom avait annoncé en février dernier un chiffre d’affaires en hausse de 348% pour l’exercice 2008.

En 2008, la société a enregistré une production nette en hausse de 27% à 15 704 barils par jour. Sur la base des réserves certifiées au 1er janvier 2009 et après retraitement pour tenir compte de la cession d’Hocol, les réserves prouvées et probables du groupe s’élèvent à 119 millions de barils équivalents pétrole.

Présente sur le territoire national depuis 2004, Maurel & Prom s’affirme aujourd’hui comme une des compagnies les plus dynamiques du pays, où elle dispose de cinq permis d’exploitation sur les champs d’Omoueyi, Banio, Kari, Etekamba et Onal.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
130FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES