spot_imgspot_img

Gabon: Jeu de chaises musicales dans le remaniement du gouvernement gabonais

Le président de la République par intérim, madame Rose Francine Rogombé, a procédé vendredi soir à un remaniement du gouvernement marqué par la reconduction de Jean Eyéghé Ndong au poste de premier Ministre et le jeu de chaises musicales observé entre certains membres de l’équipe ministérielle. Jean François Ndongou est affecté au Ministère de l’Intérieur et des Collectivités locales en remplacement d’André Mba Obame désormais Ministre de la Coordination et du Suivi de l’action gouvernementale, les deux hommes permutant ainsi.

Les yeux sont désormais rivés sur Jean François Ndongou, la cinquantaine, à qui incombe la lourde charge d’organiser la présidentielle telle que prévue par la Constitution après le constat de la vacance du pouvoir marqué depuis le 8 juin dernier par le décès du président Omar Bongo Ondimba.

Il y a quarante huit heures, le leader de l’Union du peuple Gabonais (UPG, opposition), Pierre Mamboundou, dans un entretien accordé à la presse avait estimé qu’« il faudrait réunir les meilleures conditions pour que la sincérité du vote soit garantie ».

Le remaniement a été également marqué par l’arrivée à l’Economie forestière de Martin Mabala qui a succédé à Emile Ndoumba, nouveau titulaire de l’Aménagement du territoire.

L’ancien patron de ce département, Pierre Claver Maganga Moussavou a pris la direction de l’Enseignement technique, tandis que le professeur Pierre André Kombila Koumba, jusque là ministre de ce secteur rejoint l’Energie.

Franck Emmanuel Issozet Ngondet abandonne cette « patate » chaude au profit des Relations avec les Institutions constitutionnelles.

L’avocat Fabien Méré, jusque-là ministre délégué à l’Economie Forestière, va assister le patron des Travaux publics, le Général Flavien Nzengui Nzoundou.

L’ensemble des Vice-Premiers Ministres demeurent à leur poste, à l’image de Georgette Koko, en Charge de l’Environnement, Paul Mba Abessole à la Culture, Honorine Dossou Naki au Contrôle d’Etat, des Inspections, de la Lutte contre la Corruption et l’Enrichissement illicite.

Ont conservé leurs postes, les ministres d’Etat Paul Tougui aux Affaires étrangères, Casimir OYE MBA aux Mines et aux Hydrocarbures, François Engongah OWONO au Travail.

Sont aussi maintenus dans leurs fonctions, Ali Bongo à la Défense, Laure Olga Gondjout à la Communication, Michel Menga à l’Education nationale, Fabien OWONO NGOUA à l’Enseignement supérieur, Idriss Ngari à la Santé, Sylvestre RATANGA aux Transports, Blaise Louembé aux Finances ainsi que René Ndemezo’o Obiang à la Jeunesse et aux Sports, Porte-parole du gouvernement.

Aucun départ n’a été observé dans la composition de la nouvelle équipe gouvernementale qui compte toujours près d’une cinquantaine de membres.

A défaut d’une nouvelle ouverture caractérisée par l’arrivée, en janvier dernier de quelques personnalités de l’opposition, ce quatrième gouvernement de Jean Eyéghé Ndong, dominé par le Parti démocratique gabonais (PDG, pouvoir) semble respecter les équilibres prônées par le défunt président Omar Bongo Ondimba.

Exprimez-vous!

  1. Je suis sincerement decu de cette vieille femme,mais comment pouvait il en etre autrement lorsque l’on sais qu’elle a passé toute sa vie dans ce systeme que nous voulons tous voir partir.
    Chers amis et freres,ne nous trompons pas,le pdg vient de nous envoyer un signal fort:ils font bloc.
    SEUL LE PEUPLE PEUT LIBERER CE PAYS.l’esclave qui ne tente pas de se liberer merite bien ces chaines.AVEC LE COMBAT D’IDEES RIEN NE VA MARCHER IL FAUT LA PRESSION DU PEUPLE SANS VIOLENCE POUR LE MOMENT.Il faut distribuer les tracts partout pour rendree cette femme impopulaire.Je pensais qu’elle allait nous aider à briser le bloc pdg comme on briserait le triangle des boules du billard,hélas.
    j’ai comme l’impression que que jean eyeghe ndong nous a bleuffé,c’est sûr qu’ils se sont parlé et leur train est dejà en marche.
    Nous devons nous aussi envoyer un signal fort.On doit surtout etre organisé.ils ont encore tout entre leurs mains.
    Avec ce gouvernement reconduit,la transparence n’est pas garenti.je mee demande si cette femme n’etait pas elle aussi une maitresse de Bongo comme marie madeleine,paulette missambo,chantal miboto,angelique ngoma,….
    EPUIS N’OUBLIEZ JAMAIS QUE C’EST LE PDG QUI ORGANISE CES ELECTION,TEL QUE C’EST PARTI,ET ON ORGANISE PAS LES ELECTIONS POUR LES PERDRE.
    En bon entendeur,salut.

    ON VEUT UN CHEF.PERSONNE NE SE DEGAGE ENCORE.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
132FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES