spot_imgspot_img

Transition au Gabon: un opposant dénonce un coup de force "en préparation"

Un des principaux opposants gabonais, Pierre Mamboundou, a dénoncé mardi « une action militaire en préparation » pour faire échouer la transition constitutionnelle en cours depuis le décès du président Omar Bongo, sans toutefois étayer ses accusations.

Aucune autre source interrogée par l’AFP n’a confirmé une telle tentative de coup de force.

La situation était très calme à Libreville mardi soir, et aucun renforcement du déploiement militaire n’a été constaté.

« Les informations en notre possession nous conduisent aujourd’hui à prendre la responsabilité de porter à la connaissance de l’opinion (…) l’existence d’une action militaire en préparation », déclare Pierre Mamboundou dans un texte transmis aux médias.

« Cette action séditieuse (…) serait conduite par quatre généraux d’active des forces armées gabonaises (…) avec l’appui de bandes armées venues de l’extérieur (…) et actuellement positionnées au nord de Libreville », ajoute-t-il.

Il ne cite pas nommément les meneurs de ce coup de force présumé et ne donne aucun autre élément précis.

La « force publique » ne doit pas agir « pour l’utilité particulière de ceux auxquels elle est confiée », affirme-t-il, sans préciser s’il vise les plus hauts responsables de l’armée. Il assure toutefois que « certaines forces » sont « restées fidèles à la défense de l’ordre républicain ».

« J’appelle l’ensemble des forces armées à défendre l’ordre républicain », dit-il, demandant l’aide « des pays amis du Gabon », dont la France et les Etats limitrophes.

Les autorités, interrogées par l’AFP, ont fait savoir qu’elles préparaient une réaction officielle.

Président de l’Union du peuple gabonais (UPG), Pierre Mamboundou est arrivé deuxième à l’élection présidentielle de 2005 face à Omar Bongo, dont il était alors le principal opposant. Depuis, il s’était rapproché du pouvoir sans toutefois entrer au gouvernement.

Par le passé, il a déjà dénoncé des conspirations qui ne se sont jamais concrétisées dans les faits.

Depuis l’annonce, le 8 juin, du décès du président Bongo, plusieurs rumeurs ont fait état de velléités de coup de force en vue de la succession, sans que cela se soit jusqu’ici vérifié. Certaines sources au sein du pouvoir ont notamment accusé en coulisses le ministre de la Défense Ali Ben Bongo, fils du défunt, de vouloir « passer en force » pour succéder à son père.

La transition se déroule pour l’instant dans le cadre constitutionnel: la présidente du Sénat Rose Francine Rogombé a prêté serment le 10 juin comme chef de l’Etat par intérim, chargée d’organiser une présidentielle dans les 45 jours, un délai qui peut être prolongé en « cas de force majeure ».

Elle a entamé mardi une « concertation » avec la classe politique pour définir le calendrier électoral.

Exprimez-vous!

  1. Merci à tous pour vos réactions. C’est la ,liberté d’expression dont nous avons tous droit tout gardant le même objectif: le Gabon appartient à tous les gabonais et non à une famille. Notre combat est celui de l’alternance politique. Nous voulons un autre homme qu’il soit du Nord, du sud , de l’est ou de l’ouest.Nous voulons un autre nom que « Bongo », il ya des Moussavou, Obiang, Onguele, des Wora, des Mbadangoye,… Nous ne sommes pas le Togo, la RDC… Je viens de faire une expérience pitoyable. Je rentre de vacance de Makokou. Et sur la route à 100Km de Koumamyon j’ai rencontré une famille qui perdait leur enfant convulsant, ménacé par le palu. Pas un seul dispensaire à 200km de rayon,elle a dû faire appel à un Nganga. Je suis resté ému!!! Lalara MAkokou fait environ 300Km et on y met 8h de route en voiture. Une route brisée, une forêt dévorée, des familles affamées, un peuple oublié, oui sur la route Lalara-Makokou on ne connait que les grumiers et quelques rares CAmion de Pétro-GAbon. Pas d’hôpitaux, pas de médicaments, pas d’eau potable. En 2009 cet axe ressemble encore à l’air colonial.Bref , si vous aimez le Gabon, laissons nos divergences, brisons les barrières et disons « NON » au régime BONGO. Leurs enfants sont au USA, allez sur Facebook, vou les verrez arguant leur photo dans des jets privés payés par les impôts de nos pères, ils se pavannent à Lbv dans des Dodge à 80 millions, alors qu’un enfant à Koumameyon meurt de palu. Ils louent des boîtes de nuit alors que notre grand mère n’a pas de sel ou manque d’aspirine pour soulager sa peine. Je dis NON, plus jamais ça. « Afin que les temps heureux rêvés par nos ancêtres arrivent enfin chez nous… pourchassons les sorciers ces perfident trompeurs. Seul Dieu est garant de la paix et non un homme. Seul le peuple gabonais est garant de la paix et non la famille de Bongo. A ceux du PDG, je n’ai de mots pur vous, vous ne le méritez pas, je parle à mes frères et soeurs, ceux qui ont vu leur père travailler dur, ceux qui ont dû acheter le pain à la sueur de leur front, ceux qui chaque jour se demande s’ils veront le lendemain, ceux qui chaque jour sur les rues de LBV demande à manger, 100F pour prendre le taxi, ces femmes enceintent qui accouchent à même le sol au CHL, nos frères handicapés qui sont reniés par tous et qui doivent faire l’aumone pour survivre alors que d’autres achetent des montrent ROlex à 2 millions. Non!Non!Non! au régime et au système BONGO.

  2. sincerement les soit disant opposant du gabon me decoivent au lieu de combattre le systemme qui a mal gerer le pays plus de 40ans vous la solution c est de vous dechirer ok continuer nous population allons faire un choix simple celui de continuer avec le systeme qui nous assure aumoins la paix meme s il ya famine vau mieux dormire sans manger et avoir un someille que de fuire jour et nuit des balles excusez moi mais c est bete vos reactions enver les autres

  3. A ma connaissance, je ne connais aucun prisonnier politique au Gabon ces dernières décennies pour que certains gabonais tranchent que tel opposant a affronté Bongo et tel autre pas. Jeter en prison ou bien assassiner ses adversires politiques n’étaient plus la tasse de thé de feu Président Bongo. Il avait trouvé la bonne formule pour les annhiler (la corruption), c’est cas du père Mba Abessolo et autres. Puis il les cuisait ensuite(les soit-disant opposants) sans feu et sans odeur. Le président Bongo et les pseudo-opposants du gabon se comportaient comme un époux faible et sans autorité qui aime follement son épouse. Pour masquer sa faiblesse (l’époux) aux yeux de son entourage, se met à donner des coups sur le mur en demandant à son épouse de simuler des pleurs dus à la douleur des coups que lui portent son époux (il existe parfois des hommes qui battent leurs épouses pour prouver leur autorité). Pour le cas de Bongo (un simulacre de multipartisme) et ses opposants c’était le jeu de « je te donne du fric, et toi tu fais semblant de continuer à être opposant car démocratie oblige. Parler d’affronter Bongo est une affirmation un peu trop exagérée quand on connait bien l’histoire du Gabon ces dernières décennies. Bongo ne représentait plus une menace pour les gabonais tout comme les gabonais ne représentaient une menace pou Bongo. Lors du décès du Président Bongo le 08 juin dernier à Barcelone en Espagne, on nous a déclaré qu’il est mort d’une crise cardiaque. L’une des raisons de cette crise est la publication des biens qu’il a mal acquis par les médias occidentaux.Ses proches déclarent qu’il a très mal vécu ces révelations et s’est senti trahi par la France. Or je n’avais jamais entendu auparavant que le Président Bongo avait été inquiété, angoissé ou même perturbé par un opposant au point de faire une crise cardiaque ou même un simple malaise.
    Je crois qu’aucun gabonais (opposant) ne peut se targuer du titre de vrai opposant. Arrêtons de bleuffer, je ne connais point de Mandela au Gabon. Reconstruisons simplement ensemble le Gabon notre cher pays. Que celui qui n’a point pécher jette la première pierre.

  4. Mon cher Jeff, il faut des fois s’écouter. Vous dites que MAMBOUNDOU est rentré courageusement au gabon, de force. Quand on rentre courageusement, ça ne peut plus être de force. MAMBOUNDOU a été viré de Paris pour le Sénégal, lorsqu’il avait dit qu’i était capable d’atteindre physiquementla personne de Bongo; C’était en 1989, et je venais d’arriver à Paris. MAMBOUNDOU tout comme Bongo est un Franc-maçon, et les Francs- maçons se doivent se doivent mutuellement assistance et respect; c’est pourquoi M. MAMBOUNDOU avait été lâché. N’êut été l’intervention du Sénégal, la France extradait MAMDOUNDOU directement dans les bras de Bongo. Et il ne se serait jamais tiré d’affaire; il ,méritait la mort pour avoir transgressé les règles de la Franc-maçonnerie dont il fut aussi Maître un certain temps. L’affaire entre Bongo et MAMBOUNDOU est une longue histoire. Je savais qu’ils finiraient par se reconcilier un jour; C’est la règle chez les franc-maçons. C’est pourquoi si MAMBOUNDOU venait au pouvoir suite à ces élections anticipées, nous revivrons certainement le même scénario q’avec Bongo. Peut-être pas au début de son mandat, mais quelques années après, car la fratrie Franc-maçonique fait que l’on ne peut se poursuivre judiciarement quelque soient les méfaits. On est obliger d’assister impuissants à l’impunité des hommes politiques comme ce fut le cas avec Bongo.

    A bon entendeur Salut !

  5. pas de panique je vous dis rien ne se passera comme avant en ce qui nous concerne nous avons deja pris nos disposition pour enrayer ce qui se prepare a notre niveau souvener de ce qui s’est passé en guinée bissau alors j’invite tous ce qui aime ce pays et qui veulent son developpement a faire comme nous le moment venu vous saurai de quoi je parle que les mba obame ali bongo ondimba et cie se tiennent pour prevenu LA PATRIE OU LA MORT NOUS VAINCRONS!

  6. Les gabonais doivent être vigilent faÇe a la succession de la présidence qui s’annonce bien difficile, la famille bongo n’est pas prêt à laisser le pouvoir ; c’est comme une grande société qui a besoin de survivre. Les bongo sont bien conscient que leurs intérêts son menacés et ils ne se laisseront pas faire.
    Mamboundou comme acteur politique a le devoir d’informer le peuple sur des anomalies et ce serait bien si les autres suivent cet exemple.
    Le peuple gabonais a souffert pendant 41 ans, il a le droit d’aspirer a des conditions de vie meilleurs et non laisser ces sorcier continuer a prendre le pays en otage ; pour cela tous ceux qui se sentent gabonais doivent être vigilent et dénoncer touts les plans possibles car le Gabon est un et indivisible.

  7. mon message s’adresse particulièrement a « le A ».a vrai dire c’est toi l’illettré dans tout ça.non seulement,t’es doté du « MABOULISME » et en plus tu confond les chose.Lorsque tu dis qu'<> est ce que t’as analysé le sens des mots que t’as employés? Car pour moi lorsqu’on dit que l’on veut,ne veut pas dire que l’on a…pour revenir dans ta phrase.t’as dis ceci,que Peter comme tu l’appelle a dit qu’on voulait le tuer et NON qu’on la tué.vouloir le tuer ne veut pas dire qu’on la fait mon cher « Le A » et c’est bien normal que tu le vois encore en vie aujourd’hui…Lorsque t’ajoute en disant qu'<> je te signale que lui même « Peter » est député a l’assemblé nationale et dans cette même assemblé ,il y a aussi les alliés a OBO qui y sont aussi député et donc prennent les décisions entre députés et c’est bien normal qu’il côtoie ces personnes.En plus quand tu dis <> Franchement si tu les étudiants pouvaient raisonner comme le soit disant étudiant que tu l’était a Franceville,vraiment ça n’aurait plus servi a rien de crée les université au Gabon pour accueillir des tarés de ton genre.Je t’invite sur le cite de l’UPG pour la rubrique sur « La vérité sur les milliard » que tu évoque. Amicalement
    Le fils du bled.

  8. je ne comprend pas pourquoi les gens se crepent les chignons alors qu’il y’a mieux a faire pour le moment,une chose est sure nous gabonais ne voullons pas vivre ce qui se passe au dela de nos frontieres!alors faisons tous attention et reflechisez bien avant chaque evenement,le pays a deja eu du mal a en arrive la.un chose est vraie dans notre pays la remeure est souvent et tres souvent fondee alors mefiance.

  9. Mr Peter mamboundou vous etes je ne sais pas comment vous le dire vous etes un vrai raté, au lieu de dire réellement au peuple ce que vous allez insister à mettre en oeuvre lors de la rencontre avec la présidente Rose Francine vous perdez votre énergie à dire des bétises,en 1998 vous avez dit qu’on voulait vous tué et pourtant vous etes toujours là en 2005 j’ai battu campagne pour vous à franceville ou j’étais étudiant et j’ai recu des pierres des pdgistes à votre meeting vous vous souvenez,en 2006 vous avez décu tout le peuple en s’alliant à OBO et aujourdhui meme apres sa mort pour cacher votre incompétence et votre nature de caméléon vous inventé un coup d’état en préparation, arrété monsieur Peter revenez sur terre vous ne serez pas président en parlant comme un illétré si vous avez des noms donné les et on vous croira sinon profité tranquillement des milliards que Bongo vous a donné.

  10. Toi, Jeff, tu as peur de Mengara ou quoi?
    Qu’est-ce que cet article de l’AFP a à voir avec Mengara? Tu as si peur de Mengara que tu le vois partout, on dirait. Tu l’attaques dans un article qui n’a rien à voir, donc tu est venu sur ce site avec des idées arrêtées. Incroyable. Vous les mamboundistes vous semblez finalement craindre Mengara comme la peste, meme quand vous le dites sur un clavier.

  11. Je quotidiennement deçu par les propos absurdes du soit Disant opposant du « dérrière le calavier » qui n’a pas eu le courage nécessaire de venir affronter Bongo de sont vivant au Gabon.Le chat n’est pas là ,la souri dance.Ce n’est pas très courageux Monsieur Mengara de votre part et c’est comme cela que vous prétendez nous diriger avec la peur?Mamboundou que vous incriminez aujourd’hui était en exil politique et a eu le courage de rentrer de force au Gabon afin d’y affronter Bongo sur le terrain,ce qui n’a pas été votre cas.Tout le monde peut critiquer,insulter derrière le clavier,mais sur le terrain c’est tout autre chose.

    Aucun Homme au Gabon et je pèse mes mots,ne s’est battu contre le régime en place comme Mamboundou(pour rappel, depuis 20 ans).Ayons un peu de reconnaissance,un peu d’honneteté.Ne soyez pas trop irrationnel dans vos propos parce que vous êtes obsédé par l’envie de prendre le pouvoir.Ne vous agitez pas.Proposez des idées aux gabonais.

    Vous ne pouvez pas nous dérouter à l’idée de mettre au rebus Mamboundou pour cette élection.Nous ne croyons pas aux manoeuvres politiques qui visent à le discréditer.Nous croyons en lui malgré tout ce qui peut se dire.

    Mamboundou,Moubamba et vous avez un objectif commun qui est de nous débarraser du régime Bongo.Donc faites attention à ce que vous avancez.

  12. A MONSIEUR « MENGA M’ESSON0 »
    Monsieur « Menga m’Essono »soyez décent dans votre langage et ayez l’honnêteté de vous servir de votre vrai nom au lieu de celui d’autres pédégistes soient-ils.Vos propos envers Pierre Mamboudou sont désinvoltes honteux pour votre éducation familiale et scolaire;un tel état d’esprit augure d’un avenir triste pour le Gabon si une mentalité comme la tienne venait à dominer.

    La ménace d’un COUP D’ETAT est bien réelle;j’en ai fait un rêve,avec à la tête du coup d’Etat constitutionnel l’actuel ministre de la défense.Le même rêve me montrait son père,non décédé comme nous le savons aujourd’hui mais vivant,en forme,portant un sensemble « gandoura » rouge rosé, mais ayant le pied droit amputé et se déplaçant donc avec un bâton.

    QUI M’EN FERA l’INTERPRETATION ????

  13. Encore un blabla qui va rapporter quelques espèces sonnantes et trébuchantes à monsieur Manboundou. C’est un homme malin qui prépare activement une retraite dorée, pendant que les idiots se crêpent les chignons et poussent les populations dèjà essoufflées par plusieurs années de disette à descendre dans la rue pour s’appauvrir encore plus…Le développement est en marche!

  14. Comme d’habitude, des faux-culs comme pierre mamboundou, pour cacher son incapacité notoire et son incompétence, commencent à crier au loup juste pour semer la psychose auprès de la population, qui a suffisamment souffert du régime de fer de bongo pour qu’il en rajoute à son tour. c’est vraiment un minable. Croyez-vous que l’armée gabonaise soit suffisamment stupide pour faire un coup de force? et si c’était le cas, au profit de qui? D’ailleurs, si ce sont les militaires qui viennent au pouvoir, ce ne searit ni pire que ce qu’on a subi avec bongo. Je diari même pourvu que le vetripotent alain-ali ou un autre bongo ne point son gros nez.

    De petits plaisantins, dont France 24, continuent à relayer voir distiller sournoisement et bien naïvement hélas, que le fils bongo prénommé alain-ali dispose de deux atouts fondamentaux pour succéder à son dictateur de père. Mon œil! S’il est vrai que par sa sœur interposée et à la faveur des détournements des richesses auquel ils se sont livrés pendant les 42 ans de règne de leur père et à leur seul profit lui donne potentiellement cette puissance financière, c’est tout autre chose pour ce qui est de l’armée. Très brièvement je vous indique ce qu’il en est en réalité:
    1- alain-ali bombardé Ministre de la Défense par son papa dictateur, n’est pas du corps militaire; même le service militaire lui est inconnu. Quelle armée pourrait le suivre dans un accès de délire autocratique? une armée d’homme n’est pas une armée de robots téléguidés…
    2- L’armée gabonaise est composée d’une élite multiethnique issue de toutes les provinces du Gabon. On la voit mal mettre en joue ce peuple qu’il est censé protéger ce d’autant plus qu’on sait d’où part la balle mais l’on ignore qui elle atteint (ça peut aussi bien être un inconnu qu’un parent).
    3- Si aucune légitimité n’est même pas reconnue à alain-ali dans son propre village d’adoption dans le haut-ogooué sa province d’accueil (il semble en effet que ce soit un sujet nigérian), comment voulez-vous qu’elle lui soit reconnue au plan national?

    A bon entendeur

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
130FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES