spot_imgspot_img

Gabon : Eyéghé Ndong veut une candidature unique pour contrer le PDG

A J-5 du scrutin du 30 août prochain, le candidat indépendant Jean Eyéghé Ndong, ancien hiérarque du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir) démissionnaire pour briguer la présidence en indépendant, a appelé les candidats à présenter une candidature unique pour contrer celle du parti au pouvoir.

«J’invite tous mes collègues candidats, opposés réellement et véritablement au système PDG (Parti démocratique gabonais, au pouvoir), à une candidature unique afin d’assurer (…) notre victoire, la victoire du peuple gabonais», a déclaré Jean Eyéghé Ndong à la presse.

«Je viens de parcourir le Gabon. Les dizaines de milliers de Gabonaises et de Gabonais que j’ai rencontrés et que j’ai écoutés ne pensent et ne disent qu’une seule chose : Fini, le système Bongo», a affirmé l’ancien vice-président du PDG.

Ils demandent «de manière pressante l’avènement d’une candidature unique de l’opposition», a martelé le candidat indépendant, annonçant une «rencontre» entre les candidats concernés pour «décider».

«J’attends que les autres candidats réagissent à mon appel, je pense que ça ne saurait tarder», a-t-il ajouté, laissant entendre qu’il avait déjà une idée sur le nom du candidat unique envisageable.

«Nous avons eu des discussions informelles à ce sujet mais cette fois-ci je pense qu’il est temps que les choses se précisent. Nous devons nous conformer au voeu de la population», a précisé monsieur Eyéghé Ndong.

Dans une interview le 25 août sur RFI, un autre dissident du PDG, André Mba Obame, a affirmé qu’il «n’est pas exclu» que des candidats s’alignent derrière un autre avant le scrutin du 30 août.

«Je m’attends à ce que les autres candidats soutiennent plutôt ma candidature et je suis à la disposition des uns et des autres», a-t-il affirmé à cet effet, estimant qu’il est «le mieux placé dans les sondages» pour faire barrage à la candidature du PDG, emmenée par Ali Bongo Ondimba.

Lors de son passage à l’émission «Débats» de la RTG1 le 24 août dernier, le candidat «du courage» a affirmé avec assurance sa volonté d’éradiquer l’inertie du système en place, dont il estime que le fonctionnement est plombé par des procédures administratives «inutilement longues».

«Nous sommes caractéristiques d’un comportement que nous dénonçons tous. Nous avons un système de pouvoir qui donne lieu à de telles pratiques, de tels errements ! Le Président Bongo l’avait lui-même reconnu. Est-ce que nous décidons de changer ?», a lancé Jean Eyéghé Ndong.

Sur le plan économique, le candidat indépendant a promis de réduire le train de vie de l’Etat «en diminuant les salaires et les avantages des fonctionnaires et les fonds politiques des ministres et du président de la République», dénonçant «un train de vie de l’Etat excessivement élevé».

«Si je suis élu président de la République, je ferais la guerre à tous ceux constituent les forces d’inertie», a martelé l’ancien Premier ministre.

Le 20 août dernier, plusieurs membres de la société civile, regroupés au sein du «Mouvement populaire d’appel à la candidature unique des forces du changement», ont lancé le 20 août une pétition pour obtenir l’adhésion du peuple gabonais à ce projet. Publié le 26-08-2009    Source : g     Auteur : gaboneco

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
132FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES