spot_imgspot_img

Gabon : Bourdes Ogouliguéndé veut un «État de droit»

Le candidat du Congrès pour la démocratie et la Justice (CDJ), Jules Aristide Bourdès Ogouliguéndé, s’est prêté le 26 août dernier aux «Débats» de la RTG1 pour revenir sur la mise en place d’un «Etat de droit», pilier de son projet de société. Ancien ministre et président de l’Assemblée nationale, l’opposant a exposé avec clarté les enjeux de l’Etat de droit, comme garant des Droits de l’Homme et de l’implication démocratique des populations dans l’élaboration des politiques de développement.

© Static/gaboneco – Le candidat du Congrès pour la démocratie et la Justice (CDJ), Jules Aristide Bourdès Ogouliguéndé

Le candidat du Congrès pour la démocratie et la justice (CDJ, opposition), Jules Aristide Bourdès Ogouliguéndé, a fait un passage remarqué le 26 août dernier aux «Débats» de la RTG1, exposant clairement les enjeux et la portée de son programme de société dont la clé de voûte est la restauration de l’État de droit.

«Je suis pour un régime bicaméral. Si les Gabonais m’accordent leurs suffrages, (…) les réformes que je devrais apporter au niveau du Parlement gabonais c’est de donner à l’Assemblée nationale les véritables pouvoirs de contrôle», a expliqué monsieur Ogouliguendé.

«Si je suis élu, le Sénat devrait être pour moi la chambre de la société civile», a-t-il précisé.

«Cette deuxième chambre me paraît absolument nécessaire pour faire les éléments de la société civile participent à l’élaboration des décisions concernant les secteurs social, économique et culturel» a-t-il expliqué

Sur le volet économique, le candidat du CDJ a promis s’il est élu qu’il convoquerait des États généraux de l’économie «pour mettre en place les éléments qui permettront de réunir tous les cadres de la Nation en matière économique et financière, en matière technologique, etc.».

Cette démarche consiste en un «état de lieu de notre économie», qui permettra de «proposer des solutions et des recommandations au gouvernement pour l’élaboration des textes en matière réglementaire ou en matière législatif», a poursuivi monsieur Ogouliguendé.

Il a notamment insisté sur l’importance que «les Gabonais qui y participeront voient et proposent aux Gabonais des solutions, les décisions à prendre pour leur insertion dans l’économie de leur pays», a-t-il insisté.

Le candidat a également abordé la distribution équitable des marchés qui doit permettre aux entreprises gabonaises de ne plus se sentir lésées. A cet effet, il s’agit de «remettre de l’ordre dans la méthode d’attribution des marchés en faisant en sorte qu’il y ait un comité qui puisse assurer le contrôle permanent des attributions des marchés», a enfin expliqué monsieur Bourdès Ogouliguendé.

Sur le volet social, le candidat du CDJ a enfin promis qu’il consentirait 100 milliards de CFA chaque année pour le département de l’habitat afin d’offrir des logements socio-économiques aux Gabonais confrontés à la crise du logement patente à Libreville.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
132FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES