spot_imgspot_img

Gabon: Présidentielle 2009 / « Quel était l’intérêt d’expulser l’équipe d’Africa 24 ?», Laure Olga Gondjout

Libreville, 1er septembre (GABONEWS) – Le Ministre de la Communication, Laure Olga Gondjout, s’est interrogée, ce mardi : « quel était intérêt d’expulser l’équipe d’Africa 24 alors qu’elle était sur le point de partir aujourd’hui ? ».

Madame Laure Olga Gondjout a réagi à l’information diffusée ce mardi par cette chaine de télévision selon laquelle « les Autorités gabonaises enjoignent l’équipe d’Africa 24 de quitter le territoire Gabonais dans les prochaines heures ».

Le ministre a constaté que les envoyés spéciaux d’Africa 24 avaient « oublié de dire pourquoi » cette reconduite à la frontière.

En outre, un communiqué signé en son absence par le Secrétaire général du Ministère de la Communication relève que « par souci de vérifier cette rumeur auprès du Directeur de l’Information d’Africa 24, ce dernier s’est refusé à tout dialogue en tenant des propos désobligeants à l’endroit du Ministre de la Communication et menant des actions tendant à manipuler la presse internationale ».

« Je refuse de parler à cette femme qui a perdu mon estime », aurait lancé le patron de l’information de cette chaine de télévision dans le hall d’un grand hôtel de la place.

Officiellement, « il a été reproché aux journalistes d’Africa 24 entrer indument en possession de quelques procès-verbaux de l’élection présidentielle, leur exploitation orientée lors d’une émission-débat aux fins de jeter le trouble dans les esprits. La prérogative de l’exploitation des procès-verbaux incombe uniquement à la Commission Electorale Nationale Autonome et Permanente », rappelle le Ministre de la Communication.

A ce qui semble encore, l’équipe d’Africa 24 aurait filmé la Direction Générale de l’Immigration pour illustrer un reportage, mettant en cause ce site où l’on aurait délivré de faux passeports dans le cadre de la présidentielle anticipée.

Un des motifs suffisants ayant conduit le Secrétaire général du Ministère de la Communication à prendre ses responsabilités à travers ce communiqué qui mentionne que « le Gouvernement gabonais tient à rappeler que l’accréditation des journalistes ne saurait donner lieu à la violation des lois et règlements du pays hôte ».

De son côté, le ministre de l’Intérieur et assurant l’intérim à la Défense nationale, Jean François Ndongou, lors d’une conférence de presse en début d’après-midi a indiqué que «Pour expulser quiconque du territoire gabonais, l’autorité habilitée est le ministre de l’Intérieur que je suis, sur saisine des services ou personnes compétentes, étayée de motivations légitimes ».

« Pour le moment, je n’ai pris aucun arrêté ordonnant l’expulsion de l’équipe de journalistes d’AFRICA 24 venus couvrir l’élection présidentielle anticipée dans notre pays », a précisé le ministre de l’Intérieur.

Au sujet du scrutin du 30 aout dernier, les résultats globaux provisoires sont attendus mercredi entre 18 et minuit en heures locales.

Pour l’heure, Ali Bongo Ondimba, Pierre Mamboundou et André Mba Obame, trois des 17 candidats en course, revendiquent la victoire.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
132FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES