spot_imgspot_img

A 24 heures de la CAN : Les Librevillois s’expriment

A 24 heures du début de la 27ème Coupe d’Afrique des Nations de football (CAN), qui débute dimanche en Angola, les Librevillois, à la faveur d’un micro-trottoir réalisé par GABONEWS, ont livré leurs pronostics quant à la première affiche qui opposera l’équipe locale des « Palancas Negras » aux « Aigles du Mali », ainsi que leurs attentes quant à l’organisation de la compétition, et la performance de la sélection nationale.

POUR UNE VICTOIRE DES AIGLES
« Je pense que le Mali devrait battre l’Angola 2 à 0. L’équipe malienne s’imposera à tous les niveaux et ne laissera aucune chance à l’Angola, il n’y a rien à dire », a insisté khalid, d’origine malienne par ailleurs responsable de la sécurité pour une entreprise de la place.

Pour Amadou, commerçant d’origine sénégalaise, la suprématie de l’équipe malienne ne fera aucun doute : « On parle beaucoup de la Côte d’Ivoire pour remporter cette CAN, ou encore de ces équipes qui ont déjà un nom, mais on n’oublie qu’il y en a d’autres. Et le Mali qui fait partie des challengers remportera son premier match contre l’Angola pour aller le plus loin possible dans la compétition », a-t-il considéré.

Achille, jeune gabonais, a quant à lui, affiché une position différente, tablant sur la victoire des représentants du pays-hôte de cette CAN 2010. « L’Angola battra le Mali 2 à 0. Trop de gens supportent l’équipe malienne, et affirment qu’ils seront supérieurs. »

Plus loin, il poursuit : « N’oublions pas que ce sera le match d’ouverture, et c’est l’Angola qui accueille la compétition. L’équipe angolaise ne se laissera pas faire, elle doit arracher cette victoire, et elle le fera. Et puis l’Angola est un mondialiste, ses joueurs ont l’expérience des grandes compétitions ».

IMPERATIF DE SECURITE

En marge de ce match d’ouverture de la CAN , le Librevillois ont également dit leur inquiétudes quant à l’aspect sécuritaire autour de la compétition, au vu du mitraillage, survenu vendredi, du car de la sélection togolaise, dans la zone du Cabinda (frontière angolo-congolaise) à l’origine du décès de 3 personnes selon les médias français.

A ce sujet, Eymerick, jeune actif, déclare : « L’aspect sécuritaire de cette CAN nous laisse sceptique. Tout récemment on a vu ce qui est arrivé à la délégation togolaise. C’est quelque chose à déplorer, et on espère vraiment que cet aspect de la sécurité sera repensé », a-t-il souhaité.

Dans la même dynamique, Bill, autre gardien de sécurité, de nationalité gabonaise a exprimé son dépit.. « Je suis très déçu de ce début d’organisation de la CAN. J ’avoue que je ne sais pas à qui imputer la responsabilité de l’incident qui a endeuillé l’équipe togolaise.

Celui- ci de s’interroger : « Est-ce que c’est au niveau de la FIFA , de la CAF , de l’équipe togolaise elle-même ? En tous les cas cela me surprend que la sélection ait pris le car, plutôt que l’avion. Pour un évènement sportif comme la CAN , c’est désolant ».

Samadou, jeune étudiant a quant à lui fait montre d’optimisme. « Il y a eu des problèmes au départ avec le Togo, on l’a bien vu. Bien évidemment ce qui s’est passé n’était pas prévisible, mais je pense que pour la suite, ça devrait aller ».

TOUS DERRIERE LES PANTHERES

Quatre jours avant la première sortie de la sélection nationale, les « Panthères », qui l’opposera le 13 janvier prochain à son homologue du Cameroun, les Librevillois ont par ailleurs réaffirmé leur optimisme.

« On sait que l’équipe gabonaise est très bonne, elle est assez compacte », a déclaré Eymerick. « Nous sommes confiant, parce que nous pensons que les panthères ont quand même un mot à dire face au Cameroun par exemple, qui a été longtemps notre bête noire. Mais nous avons déjà prouvé plusieurs fois, que nous sommes des adversaires de taille, et encore une fois, nous avons notre mot à dire ».

Sur la même lancée Samadou a lui aussi réitéré sa confiance à la sélection nationale. « Je pense que les Gabonais ont toute leur chance de gagner ce match. Ils devront forcement se référer au passé et prendre les deux confrontations perdues avec optimisme ».

« Vu qu’il y a en face du Gabon des équipes comme la Côte d’Ivoire et le Cameroun, leur chance sont un peu réduite, mais ils peuvent faire quelque chose d’intéressant » a-t-il remarqué.

« A la coupe d’Afrique il n’y a pas de petites équipes. S’ils sont arrivés à se qualifier à la CAN c’est que tout est jouable », a déclaré Bill.

Serein, il ajoute :« Les Gabonais ont déjà affronté les camerounais une fois, deux fois, sans succès. La troisième fois, ils vont l’emporter. Je pense qu’ils essayeront de faire tout le possible pour se mettre l’abri et battre le Cameroun au moins 1 à 0».

Cette quatrième participation du Gabon à la grande messe du football africain intervient, indique-t-on, après 10 ans d’absence, et une performance « honorable », selon les observateurs, lors des phases de qualification combinées CAN/Mondial 2010, où elle a fini deuxième de son groupe (A), derrière la sélection camerounaise.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
132FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES