spot_imgspot_img

CAN/2010: Avec Gabon-Tunisie, les Panthères abordent, à nouveau, un autre match au parfum de revanche (Chronique de Rodrigue Asseyi, Envoyé spécial à Lubango)

Décidemment, les Panthères sont appelées, à travers leur deuxième sortie, dimanche, face aux Aigles de Carthage de Tunisie, à remettre … encore les pendules à l’heure.

Autant, l’équipe gabonaise a démontré sa capacité à relever le défi camerounais, autant, elle devrait s’imposer devant les Tunisiens, auteurs d’une victoire en quarts de finale de la Coupe d’Afrique des Nations(CAN) de football, en 1996, en Afrique du sud.
La donne a changé. Le millénaire surtout.

Finie l’épopée du National Azingo – qui a finalement enfanté des « Panthères »- amené par l’inépuisable François Amégasse avec son buteur patenté, Guy Roger Nzamba, Valérie Ondo Ebé, le maestro du milieu de terrain et son sympathique portier, Germain Mendome.

Dès 2000, une nouvelle génération a pris le relais dans une configuration teintée néanmoins de personnes ressources à l’expérience avérée.

Amégasse, Nzamba, Ondo, et Mendome se retrouvent, 14 ans plus tard, dans cette édition de la CAN 2010, qui expert auprès de la sélection nationale, qui entraîneur des gardiens de but.

Rien ne se perd en football, tout se gagne.

A l’heure de la mobilisation générale, dans l’optique de ce match au parfum de revanche, chaque Gabonais compte.

Au moment où les hommes d’Alain Giresse se plongent, psychologiquement, dans la partie, il n’est pas inintéressant de noter aussi que le Gabon aborde la rencontre de dimanche, au Stade National de Tundavala, à Lubango, en position de force, sur le papier et sur le terrain.

Leader du groupe D, il compte 3 points et entend conforter son avance sur ses suivants immédiats et filer, droit, vers la deuxième tour, une des étapes du processus visant aller le «plus lion possible », pour reprendre le staff du « Onze »national, le gouvernement et le peuple gabonais.

Ce n’est pas tout, en décembre dernier, les Panthères occupaient la 37ème place du classement de la Fédération Internationale de Football Association (FIFA) devant la Tunisie (54ème).

Déjà, au lendemain du tirage au sort de la phase finale de la CAN 2010, ils se rangeaient à une longueur, derrière le Cameroun, avant la Tunisie et la Zambie, vu leur parcours aux qualifications.

Et quand les Lions Indomptables occupaient à la tête du top 10 des meilleures équipes africaines, les fauves gabonais, eux, s’affichaient à la 7ème place.

Les Gabonais – victorieux des Camerounais, mercredi dernier, à Lubango, en match officiel et un plus tôt, à Bloemfontein, succès enregistré devant le Mozambique, en amical- ont, effet, grappillé des points.

Une bonification qui devrait se traduire par une évolution, à la fin janvier, dans le baromètre, toujours très attendu, de la FIFA.

Des atouts suffisants à quelques heures de Gabon-Tunisie augmentés par la présence de Thierry Issiémou, milieux, connaisseur du football tunisien. N’évolue-t-il pas en première division, à Monastir ?

Il aurait apporté de « bonnes » informations au coach appuyées par la séance vidéo sur les forces et faiblesses de leurs adversaires.

Le reste est une question de tactique, technique et de réalisme.

Rendez-vous le 17 janvier, aux environs de 19 H, nous l’espérons, sans un temps additionnel interminable, cette fois, pouvant causer une crise d’apoplexie à nombre de supporteurs sensibles aux émotions fortes.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
132FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES