spot_imgspot_img

Gabon : Ondzounga promet les logements sociaux devant les sénateurs

Avec une enveloppe budgétaire plafonnée à près de 43,308 milliards de francs CFA pour cette année, le ministre de l’Habitat, Pacôme-Rufin Ondzounga, a défendu le plan de bataille de son département ce 19 janvier à la haute chambre du parlement. Cette enveloppe devrait faire la part belle à la construction de 5000 nouveaux logements sociaux d’ici à la fin de l’année afin de réduire le déficit patent de 160 000 logements à Libreville.
Le ministre de l’Habitat, Pacôme-Rufin Ondzounga, était au sénat le 19 janvier dernier pour exposer les grands axes de l’action de son département ministériel cette année, pour laquelle il dispose d’un budget évalué à environ 43,308 milliards de francs CFA.

Soucieux d’exécuter le plan du président de la République en matière de logement, notamment concernant le déficit de 160 000 logements à Libreville, Pacôme-Rufin Onzanga a prévu la cagnotte de 38,416 milliards de francs CFA pour construire 5000 logements au cours de cette année.

Pour atteindre cet objectif, le ministre a exposé aux sénateurs la nécessité d’octroyer les crédits sollicités par son département. Il prévoit également de recourir aux financements externes si le budget s’avérait insuffisant.

Le ministre compte également financer des parcelles construites disséminées dans les provinces de l’Estuaire, de la Nyanga, du Haut-Ogooué et du Woleu-Ntem. A cela doit s’ajouter la construction de 1162 logements sociaux repartis à hauteur de 862 dans l’Estuaire et 100 dans chacune des trois autres provinces. Les travaux des logements engagés à Libreville dans la zone de Bikélé devraient également se poursuivre.

Dans son plan de bataille, le ministre a consacré 4 milliards de francs CFA à son cabinet pour des projets d’investissements dans des missions de planification. 30 millions ont été octroyés pour la réhabilitation des bureaux de l’Inspection générale de ce ministère, tandis que 160 millions ont été consacrés pour la mise en place d’un système d’archivage et l’informatisation complète de ce département ministériel.

Pour l’acquisition du matériel topographique et informatique et les travaux de réhabilitation de l’Ecole nationale du cadastre, 280 millions ont été dégagés. Dans le même sens, 2,15 milliards ont été attribué à l’Institut national de cartographie, tandis que la Direction générale des travaux topographique s’est vue dotée de 250 millions pour l’achèvement des travaux de son siège.

Pacôme-Rufin Onzanga a également jugé utile d’octroyer 29,596 milliards à la Direction générale de l’Urbanisme et des aménagements fonciers. Cette cagnotte doit permettre de réaliser des études d’aménagement et de restructuration urbaine, mais aussi aux travaux de viabilisation des terrains et à l’aménagement des cimetières dans les 4 provinces ciblées par le gouvernement.

Enfin, 1,950 milliards iront dans les caisses de la direction générale du Logement et de l’Habitat pour la construction du centre technique de l’habitat.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
132FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES