spot_imgspot_img

Economie : CIMGABON table sur une production de 500.000 tonnes dans trois ans

Le ministre des mines, du pétrole et des hydrocarbures a reçu mardi dernier en audience à son cabinet de travail, le Directeur général de la société cimentière CIMGABON, David Jamieson pour discuter de la situation qui prévaut actuellement au sein de cette société qui est en proie à certaines difficultés, notamment la concurrence suscité par des importateurs de ce matériel.

En effet, cette société de droit privé dénommée ‘’Ciments du Gabon’’ et privatisée en 2000, a détenu le monopole de la production et de la vente du ciment et du clinker sur le marché national depuis 1981. Suite à la baisse de la production du clinker a de 40 % liée aux problèmes techniques entre 2004 et 2006, CIMGABON a dû importer cet intrant des pays asiatiques.

Pour faire face à la pénurie ainsi créée et en vue de renflouer le marché national marqué par une forte demande, le gouvernement gabonais avait ouvert le marché en important et vendant du ciment en provenance de Chine.

En raison donc de cette importation massive du ciment chinois, l’année 2009 qui vient de s’achever n’aura pas été bonne pour CIMGABON, selon son Directeur général, la société ayant perdu 60% de parts du marché, contre 75 % en 2008. C’est pourquoi il estime qu’avec l’appui du gouvernement, il estime qu’il y a de l’espoir pour cette année.

Pour redresser la situation, la société a fait l’objet d’un programme de restructuration qui a bien marché l’année dernière, selon M. Jamieson, eu égard aux efforts consentis par la société en baissant les coûts de production.

Il a regretté que ces efforts ne puissent freiner les importations de ciment. D’où la situation difficile que traverse la société. C’est ainsi qu’en 2009, la production de ciment a été de 240.000 tonnes sur une prévision de 400.000 tonnes. Au mois de janvier dernier, sur une production de 28.000 tonnes, CIMGABON n’a pu écouler que 13.000 tonnes. Ce qui est très préoccupant pour la direction générale de l’entreprise.

Pour autant que la situation ne soit pas rose, CIMGABON ne baisse pas les bras. ‘’Nous avons dit à M. le ministre que nous avons un projet de construction d’une nouvelle usine de production de clinker à Ntoum. Ce projet nécessite un investissement lourd compris entre 80 et 100 millions d’Euros’’, a indiqué M. Jamieson.

Outre Ntoum, deux autres sites, à Meba et à Nkoltang, seront également mis en valeur en vue de booster la production. Qui est actuellement de 400.000 tonnes, mais devra atteindre 500.000 tonnes dans deux ou trois ans, selon les prévisions de la direction générale de la société, grâce à l’installation d’une nouvelle ligne de production capable d’atteindre 700.000 tonnes. Avec pour objectif la satisfaction totale du marché national, et pourquoi pas, l’exportation vers les pays de la CEMAC, a affirmé le Directeur général de CIMGABON

La société des ‘’Ciments du Gabon’’ a été rachetée en décembre 2000 par le groupe germano-norvégien Heidelberg ciment à hauteur de 75% du capital, devenant ainsi CIMGABON. Alors que la part de l’Etat gabonais est de 25%.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
132FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES