spot_imgspot_img

GABON: Le grand parti d’opposition se dessine

Mba Obame a rejoint le mouvement, l’ambition de création d’un grand parti d’opposition au Gabon, prend plus que jamais forme
L’univers politique gabonais est sérieusement secoué depuis le week end dernier, avec la détermination affichée par les acteurs de la coalition des partis et groupes politiques pour l’alternance, qui ont vraisemblablement contre toute attente, décidé d’une reconfiguration de la classe politique, avec les adhésions des leaders des groupes politiques de cette coalition, aux partis officiellement légalisés, membres de cette même famille politique encore informelle, allusion à la coalition pour l’alternance.
C’est ainsi que les gabonais découvrent les adhésions à l’union gabonaise pour la démocratie et le développement, UGDD, dirigé par Zacharie Myboto, de trois candidats indépendants à la présidentielle du 30 août dernier, citons, le leader des organisations libres de la société gabonaise, Bruno Ben Moubamba, et les anciens hiérarques du parti démocratique gabonais au pouvoir , André Mba Obame, ancien ministre de l’intérieur, et Casimir Oyé Mba, ancien ministre des hydrocarbures, auxquels se joint également une ancienne vice présidente du parti au pouvoir, Paulette Missambo.
Le porte parole de la coalition des partis et groupes politiques pour l’alternance, et dernier premier ministre de feu président, Omar Bongo Ondimba, Jean Eyeghe Ndong, rejoint pour sa part le mouvement africain pour le développement, MAD, de Pierre Claver Nzeng Ebone, alors que l’homme d’affaire Jean Ntoutoume Ngoua, candidat indépendant à la dernier présidentielle, embarque au sein du rassemblement nationale des républicains, RNR, de Gerald Ella Nguema.
En toile de fond de ces derniers mouvements politiques ; contourner la difficulté qui pourrait résulter de la légalisation du grand parti en construction qui devait initialement résulter de la mise en commun des efforts de l’ensemble de ces acteurs politiques, par la création d’un nouveau parti. Comme dirait l’autre, l’homme prudent voit le mal de loin.
La bataille pour les élections législatives prévues l’année prochaine au Gabon s’annonce de fait, on ne plus rude, certains osant déjà envisager la majorité à l’assemblée nationale, prochainement basculer en faveur de la nouvelle dynamique politique mise en place, ce qui est de bonne guerre.

source: togosite

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
132FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES