spot_imgspot_img

Fin du premier Salon national de l’économie numérique, samedi

Ouvert mercredi dernier par le Premier ministre gabonais, Paul Biyoghé Mba, le premier salon de l’économie numérique s’achève ce samedi à Libreville.

Vendredi, l’Agence gabonaise de presse (AGP), l’agence de presse officielle de l’Etat gabonais était au cœur de l’événement sur le thème l’AGP à l’heure des technologies de l’information et de la communication.

Le Le thème a été développé par le directeur de cette agence publique d’information Lin-Joël Ndembet.

Selon lui, l’avènement des nouvelles technologies de l’Information et de la Communication (NTIC) a ouvert de nouvelles perspectives à l’Agence Gabonaise de Presse, qui se transforme progressivement en une véritable agence multimédia, où le texte, le son et l’image sont appelés à faire l’objet d’une convergence dynamique, permettant la diversification de ses produits.

Aussi à-t-il rappelé, les missions de l’Agence gabonaise de presse consistent principalement à collecter l’information sur toute l’étendue du territoire national.

Cette mission est assurée par des correspondants présents dans tous les chefs-lieux de provinces.
Diffuser l’information nationale sur l’ensemble de la planète. La collaboration entre l’AGP et l’Agence France Presse (AFP) permet de diffuser en temps réel, sur le fil international, des informations de l’AGP. Telles sont ces principales missions.

En ce qui concerne les produits, l’AGP en possède une gamme pour réaliser ses objectifs. Autrefois, elle diffusait par le canal du télescripteur, désormais elle diffuse sur deux canaux : le satellite et l’Internet.

De facto, a précisé M. Ndembet, l’AGP devient un groupe avec trois supports d’information : le quotidien Gabon Matin, le fil international couplé AFP/AGP et le site web (www.agpgabon.ga).

Cet outil a pour mission principale, la mise en ligne des dépêches collectées et traitées par les journalistes de la rédaction de l’AGP.

En d’autres termes, l’AGP est devenue une fenêtre du Gabon ouverte sur le monde. Ce site donne une visibilité en temps réel de l’actualité nationale aux internautes (politiciens, intellectuels, etc.).Il est administré par trois journalistes qui l’alimentent au quotidien du lundi au dimanche.

L’AGP a connu un nouvel essor avec l’avènement des nouvelles technologies de l’information et la communication. Elle dispose désormais d’un site web (www.agpgabon.ga), consacrant son arrimage aux Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication et son ouverture sur le monde. Comme avantage, l’accès au satellite et à l’Internet permet aujourd’hui à l’AGP de donner directement de l’information au consommateur final par consultation via le téléphone, l’ordinateur ou l’écran de télévision (télétexte).

Autre avantage : la possibilité d’être compétitif et des solutions pour être à la hauteur de la concurrence des autres groupes d’information. Il y a donc un évident apport des TIC.

Avec la réalisation du projet dénommé ‘’gouvernement électronique’’ dont la première phase devait conduire à l’interconnexion de l’ensemble des administrations gabonaises, ce réseau informatique devrait permettre une meilleure circulation de l’information en temps réel au niveau national, et dans toutes les administrations. La numérisation de l’administration de Libreville et ses environs ainsi que celle des capitales provinciales où l’AGP est présente, aura des effets multiplicateurs forts intéressants.

D’ailleurs, le Ministre de la Communication, de la Poste et de l’Economie numérique, Laure Olga GONDJOUT a récemment présenté un chronogramme des câblages sur certaines parties du territoire. L’Agence Gabonaise de Presse espère bien évidemment augmenter ses capacités de collecte et de diffusion d’information grâce à ce projet.

Aujourd’hui, environ 70% de la production journalière des dépêches n’arrive pas convenablement au desk central à Libreville, à cause de la faiblesse du débit actuel. Or, l’Agence Gabonaise de Presse dispose des Bureaux dans les provinces concernées par ledit projet. On comprend dès lors que le haut débit annoncé par le gouvernement optimisera nos services grâce à la nouvelle dynamique qu’il aura impulsé en faveur de l’ensemble des produits de l’Agence Gabonaise de Presse.

Dans le cadre de sa contribution au développement de l’économie numérique, l’AGP entend constituer une véritable banque de données d’une information diversifiée couvrant tous les secteurs d’activité du Gabon. Avec la ‘’révolution’’ numérique, l’AGP envisage de développer le multimédia en ajoutant au texte, le son et l’image et parallèlement, travailler en réseau avec les autres agences de presse de la sous région d’Afrique centrale.

A ce propos, en osmose avec la politique de l’émergence, l’Agence Gabonaise de Presse entend contribuer au renforcement de l’économie numérique en plan national et international en rendant disponibles les informations produites au quotidien pour nourrir et préserver une étroite relation entre l’administration publique et les administrés ainsi que entre le Gabon et les autres Nations.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
132FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES