spot_imgspot_img

Transports : La CEMAC veut son agence de sécurité aérienne

A l’issue de la 5e réunion du comité de direction du COSCAP/CEMAC et Sao Tome Principe du 17 au 19 février à Brazzaville, les participants ont notamment recommandé la création d’une agence régionale de sécurité aérienne. Alors que l’Afrique centrale bitume depuis plusieurs années la piste de décollage de sa compagnie aérienne sous régionale, cette structure pourrait permettre de garantir la sécurité des échanges de biens et de personnes dans l’espace CEMAC conformément aux standards de sécurité internationaux.

La sous région d’Afrique centrale pourrait accueillir son Agence régionale de sécurité aérienne avant sa compagnie aérienne sous régionale. Après le conclave de Brazzaville du 17 au 19 février derniers, les experts d’Afrique centrale se sont unanimement accordés sur la création du pendant sous régional de l’ASECNA.

«C’est ici l’occasion de réunir les compétences nécessaires pour l’harmonisation de nos règlements aéronautiques communautaires et répondre aux exigences de l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) dans le domaine de la supervision de la sécurité», a indiqué le directeur général de l’Agence nationale de l’aviation civile (ANAC) du Congo, Michel Ambendé.

«Le développement économique et social des Etats de la CEMAC et de Sao Tome et Principe tient également compte de l’amélioration dans chaque Etat membre du renforcement de la sécurité, l’efficacité du transport aérien par l’établissement des processus de régulation dans un cadre harmonisé, conformément aux dispositions de la convention de Chicago, des annexes et des documents connexes pertinents», a ajouté le ministre délégué congolais Coussoud Mavoungou.

Cette agence devrait donc permettre aux 6 pays de la CEMAC d’harmoniser ses réglementations et dispositions en matière de sécurité aérienne sur la base des standards internationaux réclamés par l’OACI. Dans le même temps, elle permettra d’offrir à la compagnie aérienne sous régionale en gestation un «couffin» réglementaire optimal pour sa mise sur pieds.

Outre l’agence régionale de sécurité aérienne, les participants se sont par ailleurs prononcé en en faveur de l’analyse d’incidents d’exploitation, de la révision du code communautaire de l’aviation civile, de l’analyse des risques dans le domaine aérien ainsi que de la mise en place d’une stratégie de développement et de considérations économiques.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
130FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES