spot_imgspot_img

Gabon: Le stade de l’amitié tarde à sortir de terre

Le stade de l’amitié Sino-gabonais devant abriter la finale de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2012 co-organisée par le Gabon et la Guinée Equatoriale tarde à sortir de terre à moins de deux ans de la compétition, c’est le constat fait ce jour à Libreville par le ministre des sports René Ndemezo’o Obiang aux côté du diplomate chinois accrédité au Gabon, Mme Li Fushun, mais demeurent tout de même optimistes.
Lancé il y a un peu plus de deux mois, les travaux de construction du stade de l’amitié, fruit de la coopération Sino-gabonaise et dont la livraison des travaux tient sur 24 mois selon les closes de la convention signée entre l’Etat gabonais et chinois.
Après un bref tour du site du futur stade de l’amitié sino-gabonais, il ressort que tout reste encore à faire, d’autant plus que le site est encore vierge excepté les nombreux aller et retour des ouvriers et engins qui sont à pieds d’œuvre sur une superficie d’environ 40000 m2, afin de niveler ou de forer le site avant une quelconque sortie de terre.
A l’heure où la Guinée Equatoriale, pays co-organisateur de cette 28ème édition de la CAN, est quasiment prêt, au pays du défunt Omar Bongo, les choses balbutient encore, malgré l’optimisme des dirigeants du pays.
Partant du stade Omnisport président Bongo qui est actuellement dans sa phase de démolition, en passant par celui de Franceville, qui a été visité par le comité d’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations (COCAN), sans omettre les structures hôtelières.
C’est fort de cela que l’ambassadeur Chinois au Gabon a précisé qu’« ils feront le maximum pour tenir les délais parce que c’est un projet très important, qui a été défini par le défunt Président Omar Bongo Ondimba du Gabon et son homologue Hu Jintao de Chine ».
« Il existe des problèmes voir des difficultés justifiées d’autant plus que les débuts de chantiers sont généralement comme ça », a-t-elle ajouté.
Pour la bonne solidité de l’édifice, les architectes ont optés pour l’implantation de plus de 848 poteaux afin de supporter le stade qui devra abriter 40.000 places. À cet effet, plus de 200 forages ont déjà été réalisés et sont les seules avancées visibles sur le site.
« Nous avons reçu de l’aide du gouvernement notamment le ministère des sports pour mener à bien ce projet. Cependant, nous souhaitons d’avantage d’aide des deux parties afin que nous soyons plus efficace » a précisé le diplomate Chinois.
Aussi, ce chantier emploiera un peu plus de 1000 ouvriers dont plus 600 chinois et un peu plus 300 gabonais.
Pour sa part, le ministre René Ndemezo’o, a tenu a indiqué à l’entreprise adjudicataire le souhait du gouvernement relatif au délais « …que la pelouse nous soit livrée au tour du mois de juin 2011, parce qu’elle a besoin d’être testé pendant un certains nombre de mois afin que nous évitions de connaître le désagrément de la pelouse qui s’arrache dès le premier match ».
A en croire, les autorités sportives gabonaises, « ce chantier nous sera livré en octobre – novembre 2011 et la CAN se déroule au mois de janvier 2012 ».

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
132FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES