spot_imgspot_img

Politique : Les organes du PDG restructurées

Les assises du 10ème congrès du parti démocratique gabonais (PDG), qui s’est achevé dimanche dernier à la cité de la démocratie, après deux jours de travaux, ont permis la restructuration en profondeur de ses structures, procédant par la même occasion à un renouvellement des hommes appelés à les animer.

Au sortir des conférences et débats qui ont animé les deux jours du congrès organisé par le PDG, la plus grande formation politique s’est engagée à entamer des réformes au sein de cette structure. D’abord la restructuration du Parti avec la suppression des postes de vice-présidents du Parti et la redynamisation de certaines structures du Parti.

Aussi, pour les instances du PDG, y a-t-il une urgente nécessité de préserver les libertés publiques. Après lecture de quelques recommandations, l’assemblée des congressistes a porté Ali Bongo Ondimba à la présidence du Parti. Il remplace à ce poste son père Omar Bongo Ondimba fondateur de cette structure. Feu Omar Bongo Ondimba a dirigé ce Parti depuis sa création le 12 mars 1968 jusqu’à son décès le 8 juin dernier.

Au-delà de l’élection du nouveau président de cette formation politique, il était également question, d’une reconfiguration du secrétariat exécutif du PDG. . De 16h, l’heure à laquelle devait intervenir la clôture du congrès, jusqu’à 23 passées, il y a eu des tractations multiformes. Ces négociations qui ont duré des heures ont enfin donné des résultats. Faustin Boukoubi a été reconduit Secrétaire général du Parti secondé par Charles Mvé Ellah, ancien secrétaire national et porte-parole de ce Parti.

Les postes de secrétaires généraux adjoints sont revenus aux camarades, Emmanuel Nze Békalé, Ernest Ndassikoula, Viviane Biviga, Mangouala Raphael, et Marcel Doupamby Matoka. Au secrétariat national, il y a : les camarades Alain Ndjoubi, Roger Mengué, Françoise Makaya, Mamboundou

ouyama, Staphanie Kouandji, Jean Marie Koumba Souvi, Lucie Mekémeza, Justin Ayenoué et Zéphirin Rayita. Les organismes spécialisés quant à eux sont désormais sous la responsabilité de Rigobert Ikambouyat Ndeka pour le Centre d’étude politique en remplacement de François Owono Nguema à ce poste.

Il sera secondé par Eric Dodo Bouguendza. L’Union des femmes du Parti Démocratiques Gabonais (UFPDG) revient à Paulette Koho qui remplace à ce poste Angélique Ngoma.La présidence de l’Union des jeunes du parti démocratique gabonais (UJPDG) échoit à Justin Minkouandja Tonda.
Ce 10e congrès extraordinaire du PDG a vu le ralliement d’une dizaine de Partis politiques, à savoir : le Centre des libéraux réformateurs (CLR), le Rassemblement Démocratique des Républicains (RDR), Gabon avenir, le Rassemblement Démocratique Gabon (RDG), Union nationale du progrès (UNP), Union du progrès national (UPN), Groupement pour la majorité, le RDJ et le MORENA Unioniste tendance Samuel Mvé Mba.
En dehors de ces formations politiques nationales qui ont marqué leurs adhésions au projet politique du PDG, il y a également le soutien des Partis de certains pays amis à l’instar du PDGE de la Guinée Equatoriale, le RDPC du Cameroun et le FPI de la Côte d’Ivoire.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
132FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES