spot_imgspot_img

Pétrole : Comment valoriser un potentiel de 100 milliards de barils en Afrique ?

Réunis à Kinshasa, en RDC, à l’occasion du 4e Congrès africain du pétrole exposition (CAPE IV), les 16 pays producteurs africains planchent depuis le 24 mars sur la meilleure manière de valoriser les réserves pétrolières du continent, estimées à plus de 100 milliards de barils, face aux grandes firmes internationales.

Le potentiel africain en pétrole est énorme, plus de 100 milliards de barils en réserve ! Les 16 pays africains producteurs du pétrole sont actuellement en congrès dans la capitale congolaise pour élaborer des politiques qui permettraient de valoriser ces ressources en arrimant l’industrie africaine du pétrole aux normes internationales.

Le thème retenu résume assez bien l’enjeu : «plus de 100 milliards de barils de réserve approuvés, opportunités, défi et développement». Le congrès invite les sociétés pétrolières des pays membres de l’Associations des pays africains producteurs du pétrole (APPA) à profiter des opportunités qui se présentent pour développer des possibilités d’affaires en Afrique dans ce secteur. L’Angola, le Nigeria et l’Algérie qui tiennent la tête du peloton sont déterminés à proposer ces réserves aux grandes firmes industrielles mondiales.

«La République démocratique du Congo présente tant d’opportunités pour explorer les produits du pétrole en grande quantité avec ses énormes réserves prouvées et supposées dans la cuvette centrale, dans la mer ainsi que dans le Graben. En outre, la RD Congo contient dans le lac Kivu d’énormes quantités de gaz évaluées à des dizaines de milliards de m3», a déclaré le ministre congolais des Hydrocarbures.

Plus d’une cinquantaine de thèmes seront également développés pendant les travaux du CAPE IV qui doivent s’achever le 27 mars. Les matières à débattre partiront de l’exploration, de l’exploitation au raffinage et à la commercialisation des produits pétroliers.

Le 24 mars déjà, les participants ont épluché les thèmes relatifs aux «investissements dans l’industrie pétrolière de l’Afrique» et «la promotion du pétrole et du gaz en Afrique et la dépendance énergétique».

Le CAPE est la plus grande et la plus influente manifestation commerciale de pétrole et de gaz en Afrique. Les CAPE I, II, III ont été organisés respectivement en 2003 à Tripoli, (Libye), en 2005 à Alger (Algérie) et en 2007 à Cotonou (Bénin)

L’APPA regroupe l’Angola, l’Algérie, le Bénin, le Congo, la RDC, le Cameroun, la Guinée Equatoriale, l’Égypte, le Gabon, la Côte d’Ivoire, la Libye, le Tchad, le Soudan, l’Afrique du Sud, la Mauritanie et le Nigeria.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
132FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES