spot_imgspot_img

Gabon : Les impôts jouent la transparence pour convaincre les usagers

Pour clarifier, justifier et «normaliser» le paiement de l’impôt par le plus grand nombre, la Direction générale des impôts (DGI) organise le 3 avril à Libreville une journée portes ouvertes. Une conférence de presse a été donnée à cet effet par Joël Ogouma, Directeur Général des Impôts, qui a annoncé les contours de cette manifestation et décliné les nouveaux objectifs assignés à sa division.
En vue de créer une culture fiscale auprès de la population, la Direction générale des impôts (DGI) lance une campagne de sensibilisation à l’endroit du contribuable. A cet effet, une journée portes ouvertes sera organisée le 3 avril prochain à l’immeuble Arambo qui abrite l’annexe du ministère de l’Economie, du Commerce, de l’Industrie et du Tourisme.

L’Etat gabonais est relativement laxiste avec sa population concernant le recouvrement des taxes et impôts. Il s’agit maintenant de mettre un terme à l’«Etat providence» et de «faire payer tous les contribuables», selon l’expression de Joël Ogouma, le directeur général des impôts. Cette volonté serait conforme aux orientations données par le président Ali Bongo au sortir du conseil des ministres tenu le 4 mars dernier à Port-Gentil ; notamment en matière de rationalisation des instruments de financement de l’Etat afin de soutenir la croissance et le développement socio-économique du Gabon.

Toutefois, ni les nouvelles missions de la DGI, ni la journée portes ouvertes qu’elle organise ne sauraient préfigurer «une quelconque augmentation des divers impôts. Il s’agit au contraire de mettre notamment de l’ordre dans le domaine des impôts, susciter le paiement intégral et volontaire, combattre l’évasion et la fraude fiscale, lutter contre l’informel et assujettir au paiement des impôts un certain nombre d’activités qui ne l’étaient pas jusque-là», a précisé Joël Ogouma, le 30 mars denier, au cours de sa conférence de presse sur la journée portes-ouvertes du 3 avril prochain.

Cette journée vise la «sensibilisation des usagers» et «la vulgarisation des lois et techniques fiscales». Elle permettra à la DGI de prendre une part active à l’information et à l’éducation civique des usagers, de présenter à ceux-ci le fondement de l’impôt, son utilité et «familiariser les populations avec la fiscalité pour qu’elles l’intègrent dans leur quotidien afin de vaincre leur réticence vis-à-vis de l’impôt».

Le second objectif de la rencontre avec les contribuables, le 3 avril prochain, consiste à expliquer en des termes simples la complexité des lois fiscales, source de malentendus entre les services fiscaux et les usagers. Des documents de synthèse ont été élaborés qui seront distribués aux professionnels et au grand public «afin de les mettre au courant des modalités de calcul de l’impôt et de l’interprétation des diverses dispositions fiscales».

Joël Ogouma a estimé à des dizaines de milliards de francs CFA les pertes fiscales annuelles du Gabon, alors que sur la loi de finances 2010 arrêtée à 2 095 milliards de francs CFA, les recettes pétrolières s’élèvent à 940 milliards de francs CFA contre 998 milliards de francs CFA pour les recettes fiscales. Ce qui démontre l’importance de la fiscalité dans l’économie gabonaise. Mais ce montant n’est collecté que sur 13 020 sociétés, 33 022 entreprises individuelles et 207 850 salariés soumis à l’Impôt sur le revenu des personnes physiques (IRPP).

Avec la modernisation des services des impôts, l’implantation prochaine de trois centres des impôts à Libreville et dans sa périphérie, une amélioration conséquente de la collecte est escomptée. Par ailleurs, de nouveaux objectifs ont été assignés au service des impôts qui consistent, entre autres, à susciter le paiement volontaire et spontané des impôts, combattre l’informel, l’évasion et la fraude fiscales.

La journée portes ouvertes du samedi 3 avril 2010 devrait permettre à l’administration de «jouer pleinement le jeu de la transparence afin de mieux faire accepter sa mission de collecte de l’impôt». Des stands dédiés à chaque type d’impôts seront montés, des projections, des communications et la mise en place d’un site Internet permettront aux contribuables de mieux comprendre «le fondement de l’impôt en tant que marque de citoyenneté et de solidarité nationale».

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
132FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES