spot_imgspot_img

Gabon : un homme s’oppose à la légalisation de l’Union Nationale (UN)

Un certain Bruno Nzagou Mbaky, a adressé une lettre d’opposition à la légalisation du parti politique de l’opposition dénommé l’Union Nationale (UN) dont le secrétaire exécutif n’est autre que Mba Obame et comme président Zacharie Myboto, le 12 mars dernier au ministre de l’Intérieur, Jean François Ndongou, a appris AfriSCOOP après enquête.
En effet, Bruno Nzagou Mbaky, a demandé au ministre de l’Intérieur, Jean François Ndongou de faire « opposition à la légalisation de l’Union Nationale issue de la coalition Myboto, Mba Obame, Eyéghé Ndong et les autres, anciens hiérarques du parti démocratique gabonais (PDG au pouvoir) », car selon lui, il serait le détenteur légal de l’unique parti politique au Gabon dénommé Union Nationale « UN », crée en janvier 2005, lors de la dernière élection présidentielle à laquelle a participé feu Président Omar Bongo.
« En cette époque, Mba Obame était ministre de l’Intérieure », n’a-t-il pas manqué de préciser tout en indiquant le numéro de référence Bur/Prési/ N 01/ Fév/2005.
Aussi, à en croire les écrits de M. Nzagou Mbaky, il serait le seul propriétaire du nom « Union Nationale » conformément aux lois gabonaises en la matière, stipulant qu’il ne peut exister deux formations politique homonymes, au risque de créer des troubles et la confusion à l’endroit des paisibles compatriotes qui peuvent en être désabusés.
Conformément à son statut de « garant des libertés publiques », Jean-François Ndongou d’indiquer : « j’ai convoqué M. Zacharie Myboto qui, selon ce qui est écrit dans le dossier est le président de cette formation politique, afin de lui rappeler les dispositions de l’article 24 de la loi relative aux partis politiques, qui stipule que le ministre de l’Intérieur peut dissoudre toute formation politique qui « remet en cause l’autorité établie ».
Ce dernier s’est également appesantie sur les récentes déclarations du secrétaire exécutif de l’UN à la presse française, « les déclarations de M. Mba Obame sont graves, et tentent de remettre en cause l’autorité établie », avant d’ajouter : « Ces propos peuvent amener à surseoir la démarche entreprise par mes services en vue éventuellement de la reconnaissance juridique de cette formation politique ».
Le ministre de déplorer : « Jusqu’à présent je n’ai pas entendu une seule personnalité de cette formation politique en création remettre en cause les déclarations de M. André Mba Obame. Je suis tenté de dire que ce parti ne veut pas enrichir le débat politique, ne veut pas enrichir la démocratie en République Gabonaise ».

Exprimez-vous!

  1. Bruno tu peux avec Ndongou garder ton Union Nationale (UN), de toutes les façons nous pouvions la notre il s’agira de l’Union fait la Nation (UN)!!!!

  2. SOS.SOS.
    DETOURRNEMENT DES BOURSES DES ETUDIANTS GABONAIS DE CUBA
    CUBA , avril 2010
    Detourrnement des bourses des etudiants gabonais de cuba .
    A l heure actuelle ou les autorites gabonaises parlent de GABON emergent les realitees sont tout autres sur le terrain. En effet depuis deja plus de 7 ans les etudiants gabonais de CUBA sont confrontes aux memes problemes le GABON n ayant pas de representation diplomatique dans ce pays le payement des bourses se fait par virrement bancaire. Pour la petite histoire il faut reconnaitre que depuis 7 annees succecives
    le taux de reusite des etudiants gabonais a CUBA avoisine les 99% comment expilquer que les etats des bourses de tout les 28 etudiants se font aux meme moment et que seul 10 sur 28 recoivent leurs bourses c est le cas du dernier payement de decembre 2009 , le probleme se trouverait entre les bourses et stages , les finances et le tresor ou certains individus virent ces bourses dans leurs comptes personels et cela date de plus de 7 ans la bourse etant un
    droit les
    etudiants exigent que la lumiere soit
    faite. Imaginez vous que certains etudiants et pourtant en situation reguliere n ont
    pas percus plus de 2 trimestre de l an denier alorque nous sommes deja en 2010.« nous voulons que l on nous disent qui est notre payeur car nous savons que ce dernier est a l origine de nos problemes , prive un etudiant de sa bourse c est
    un crime sachant que seul la bourse nous permet
    de subvenir a nos besoin , la direction des afffaires americaines du ministere des affaires etrangeres du GABON ne fait plus signe de vie alors que nous savons que beneficiant tous d une bourse de cooperation l ambassadeur devrait etre notre intermediaire il est pourtant venu plusieurs fois a CUBA mais il n a jamais voulu reencontré les etudiants . cette fois nous interpelons les autorites gabonaises

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
132FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES