spot_imgspot_img

La commission santé du COCAN : Un séminaire de formation des formateurs s’ouvre ce vendredi à Libreville

La Commission Santé du Comité d’Organisation de la Coupe d’Afrique des Nations (COCAN), ouvre ses activités ce vendredi à l’hôpital militaire de Libreville par un séminaire de formation des formateurs à l’utilisation du défibrillateur semi automatique.

Ce séminaire consiste à former les formateurs dans un premier temps sur l’utilisation du « Défibrillatrice semi automatique », qui est, selon le président de la Commission Santé, le Général Romain Tchoua, un outil indispensable dans la prise en charge de la sécurité médicale de toutes les manifestations de grande ampleur. « Lorsqu’il y a effectivement concentration de publics divers, il est tout à fait obligatoire aujourd’hui, de disposer du « Défibrillateur semi automatique » dans les différents lieux publics et sportif. Ceci, pour qu’en cas de problème, cet outil ne fasse pas défaut » a-t-il indiqué.

Cette formation aura lieu en deux phases à savoir : trois jours à Libreville et trois autres à Franceville, respectivement selon les différentes poules que va abriter le Gabon dans la co-organisation de la 28ème édition de la CAN par le Gabon et la Guinée Equatoriale.

Ainsi, « le défibrillateur est un appareil qui a la capacité de redonner au cœur son rythme cardiaque normal. Cet appareil existe déjà dans les blocs opératoires mais la particularité de cette formation est le fait qu’on le vulgarise à l’extérieur de l’hôpital notamment dans les lieux publics (stades de compétition…).

La formation des formateurs va durer une semaine, une première partie à Libreville et la seconde à Franceville. Le plus important sera donc la suite que nous allons donner à cette formation, car les formateurs, après s’être appropriés l’outil et le concept d’utilisation, formeront d’autres personnes. Ainsi nous aurons le temps de former jusqu’en 2011 », a expliqué Romain Tchoua.

C’est pour cette raison qu’il a ajouté que, « nous avons comme principale activité dans l’immédiat, la préparation de tous les acteurs qui vont intervenir dans cette grande manifestation ».

Quatre vingt personnes environ prendront part à cette formation dont une quarantaine de part et d’autre (Libreville et Franceville).

« Pour le cas spécifique du Haut-Ogooué, les personnels viendront des différents sites qui ont déjà été retenus au niveau de l’hébergement, des stades d’entraînement des équipes, pour que ces personnels qui seront eux-mêmes des acteurs dans leurs différents sites, viennent d’abord dans un premier temps sur Franceville pour bénéficier de cette formation. En suite, nous allons nous déployer dans toutes les villes, Bongoville, Moanda, Ngouoni, pour former les autres acteurs », a-t-il poursuivi.

Le président de cette commission a cependant tenu à préciser les missions qui lui sont assignées au sein du COCAN. « Les missions de la commission santé du COCAN sont de plusieurs ordres, sur le plan général, nous avons pour principale mission d’assurer la sécurité médicale, sanitaire et hygiénique de cette grande manifestation que se soit avant, pendant ou après la co-organisation de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) par le Gabon et la Guinée Equatoriale ».

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
132FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES