spot_imgspot_img

Le CNC suspend pour un mois le journal Gabon-d’Abord

Le Conseil national de la communication (CNC), l’organe de régulation des médias au Gabon a suspendu mardi, l’hebdomadaire « Gabon-d’Abord » de paraître pour une durée d’un mois, indique mercredi un communiqué de l’institution.

Selon le communiqué, cette décision de suspendre ce journal fait suite à la saisine du CNC par le directeur général du Conseil gabonais de chargeurs (CGC) qui s’est estimé diffamer dans un article paru dans ce canard, en date du 8 juillet dernier.

L’hebdomadaire « Gabon-d’abord » accuse le directeur général du CGC d’avoir incendié l’agence Air Gabon à Paris (une entreprise dissoute, il y a près de dix ans, ndlr) dont il était le représentant afin d’effacer selon le journal, les traces de ses malversations financières et que ce dernier dans le cadre de ses fonctions actuelles de directeur général du CGC aurait déjà détourné la somme de 190.000 euros soit 124 millions de FCFA des caisses de l’entreprise.

Pour le CNC, cet hebdomadaire a déjà fait l’objet de plusieurs mises en demeure de se conformer aux dispositions légales en la matière et ne s’est du reste pas acquitté de sa redevance annuelle.

Depuis le début de l’année, le gendarme de la presse au Gabon a déjà suspendu près d’une sixaine de journaux pour propos diffamatoire à l’encontre de plusieurs citoyens ainsi que du chef de l’Etat.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
129FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES