spot_imgspot_img

Le ministère de la Communication met des gardes fous pour être éligible à la subvention d’aide à la presse

La La commission technique mise en place par le ministère gabonais de la Communication, chargée d’étudier les critères d’éligibilité des journaux à la subvention d’aide à la presse, seront désormais plus exigeant, selon le président de cette commission, le journaliste El Mut Moutchinga Boulingui.

Pour M. Moutchinga Boulingui, le montant octroyé à un journal sera fait au prorata des parutions durant l’année en cours et les journaux qui auront brillé par des récriminations notamment du Conseil national de la communication (CNC), organe chargé réguler la presse se feront sanctionnés et le montant octroyé revu à la baisse.

Par le passé, la répartition de cette subvention de l’Etat à la presse a toujours été l’objet des vives critiques des responsables des journaux qui n’hésitaient d’avancer que cette procédure se faisait à la tête du client.

Avec plus d’une soixantaine de titres répertorié au Gabon, près d’une dizaine respecte leur périodicité de parution, alors que les ’autres n’attendent que l’approche du paiement de ladite subvention pour imprimer un ou deux numéros pour prétendre à la manne.

Autre grief, la majorité de ces journaux n’ont aucun siège et n’emploie pas des journalistes formés. L’argent de la subvention sert plutôt au propriétaire qui n’investi pas pour l’essor du journal.
Depuis plus de dix ans l’Etat gabonais débloque 500 millions de FCFA chaque année pour théoriquement venir en aide aux journaux pour faire face à leurs charges.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
129FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES