spot_imgspot_img

Pénurie d’eau potable au Gabon

L’agglomération de Port-Gentil (sud), capitale économique du Gabon, est en proie à une pénurie d’eau potable à cause de l’arrêt partiel de la production de la station qui l’alimente en raison d’un niveau élevé de salinité. La pénurie est constatée depuis le 19 septembre, ont indiqué dans des communiqués séparés le ministère gabonais de l’Energie et des Ressources hydrauliques ainsi que la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG), filiale du groupe français Veolia chargée à la fois de la production, du transport et de la distribution de l’eau dans le pays.

« A ce jour, l’approvisionnement par les eaux de forage a été fortement réduit (..) la quantité d’eau encore totalement potable ne couvre que 30% de la consommation de l’agglomération », a précisé le ministère. Selon un responsable à la direction régionale de la SEEG, cette situation fait suite à « l’arrêt de près de 70% de la production habituelle » de la station de traitement d’eau de Mandorové (environ 30 km de Port-Gentil), sur le fleuve Ogooué, qui alimente en eau douce Port-Gentil.

Il n’a pas beaucoup plu ces derniers mois dans la région, provoquant une baisse des eaux de l’Ogouée. Et la baisse des eaux du fleuve a entraîné une montée de l’eau de mer vers l’Ogooué, rendant la production de Mandorové et d’autres forages impropre à la boisson, a expliqué ce responsable ayant requis l’anonymat. L’eau pourrait être « redistribuée normalement dans trois ou quatre jours, le réseau (n’étant) pas encore stable », a-t-il précisé.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
129FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES