spot_imgspot_img

L’armée rassure sur les roquettes découvertes à Oyem

Le chef d’Etat major général des forces armées gabonaises, le général Ella Ekogha, a indiqué, dans un entretien exclusif au quotidien Gabon matin, que les roquettes découvertes sur l’axe reliant Oyem à Assock Medzeng, un village frontalier avec la Guinée-Equatoriale, étaient bel et bien la propriété de l’armée.

Ces roquettes avaient été enfouies dans une zone servant de champ de tirs, depuis plusieurs années, au détachement militaire de la deuxième région du Woleu-Ntem (nord). Situé au village Aloum, sur la route de Mengomo, à 8 km d’Oyem, le chef-lieu de province, le site a été gracieusement cédé à l’armée par un notable, M. Simon Pierre Okoua Meye.

L’insolite découverte a été réalisée par la société Mika Services, sollicitée par les pouvoirs publics pour réhabiliter un certain nombre de routes dans la province. En exécutant les travaux sur l’axe reliant Oyem à Assock Medzeng, les responsables de Mika Services, qui ont eu besoin de latérite, se sont introduits dans une zone propriété de l’Armée pour se ravitailler, a expliqué le chef d’Etat major général des forces armées gabonaises.

Selon le général Ella Ekogha, les roquettes découvertes à la suite des fouilles effectuées sur le site par l’entreprise, sont des munitions n’ayant pas explosé pendant les séances de tirs. Elles ont été enfouies dans le sol, notamment dans le champ de tirs, en attendant l’arrivée d’une équipe spécialisée en provenance de Libreville, pour procéder à leur destruction, a-t-il précisé.

Les explications du chef d’Etat-major avaient pour but de mettre un terme aux rumeurs les plus folles qui ont couru après la découverte des roquettes à Oyem, certaines allant jusqu’à soupçonner ‘’une tentative de déstabilisation du régime en place, orchestrée par le commandant de la région militaire sortant, le lieutenant colonel Constant Yaloula Ngoulou.

L’affaire aurait pris, à partir de cet instant, des proportions ‘’inquiétantes’’ à cause notamment du fait que le mis en cause venait que quitter ses fonctions dans le chef lieu de la province du Woleu-Ntem, note Gabon matin.

Citant des informations dignes de foi, le quotidien ajoute qu’après la découverte des roquettes, le procureur de la République ‘’a immédiatement ouvert une information judiciaire, pour faire la lumière sur une affaire, qui a suscité émoi et commentaires divers’’.

Entre temps, un mandat avait déjà été donné pour que les éléments de la gendarmerie locale mettent la main sur le commandant de la deuxième région militaire, afin de le faire comparaître devant le Parquet, indique le journal édité par l’Agence gabonaise de presse (AGP), ajoutant que n’eut été l’intervention du chef d’Etat major général, le colonel Ngaloula ‘’en aurait eu pour son matricule’’.

Selon Gabon matin, l’affaire a visiblement été montée en épingle pour ‘’discréditer l’armée, notamment le chef d’Etat major général, le crédit dont jouissent ses éléments auprès des populations et mettre à mal la cohésion sociale.

‘’Cette affaire des roquettes, qui défraie la chronique, ressemble, à y regarder de très près, à une tempête dans un verre d’eau’’, souligne le journal, rappelant qu’elle vient s’ajouter à une autre affaire de braconnage, mettant aussi injustement en cause le lieutenant colonel Constant Yaloula Ngoulou.

L’incident a éclaté non loin de la zone protégée de Bordamur, après que des agents des Eaux et forêts eurent rencontré des éléments de la deuxième région militaire en possession de gibier provenant de la chasse dans un site classé.

Gabon matin relève que cette affaire a refait surface trois mois après son dénouement heureux à la suite des explications qu’a eu le chef de la région militaire avec l’inspecteur provincial des Eaux et Forêts, en présence du gouverneur du Woleu Ntem, Jean Gustave Méviane M’Obiang. Le colonel Yaloula Ngoulou a dénoncé ‘’une volonté manifeste de nuire’’.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
129FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES