spot_imgspot_img

Le Gouvernement gabonais dote le Haut Conseil des acteurs non Étatiques d’un siège

Le Premier ministre, chef du Gaouvernement, Paul Biyoghé Mba, a procédé, ce vendredi, à Libreville, au geste symbolique de la remise officielle de la Maison des Acteurs non étatiques au « Haut Conseil des acteurs non Étatiques », désormais doté d’un cadre de travail propice à l’épanouissement de leurs activités, a constaté GABONEWS.

La cérémonie officielle -qui a eu pour cadre l’immeuble Arambo, propriété du ministère des Finances -s’est déroulée en présence de quelques membres du Gouvernement, des représentants de l’Union Européenne, du Corps diplomatique et des représentants d’Organisations internationales ainsi que les membres des ANE (Acteurs non étatiques), venus nombreux.

DEMARCHE CITOYENNE
Cette action gouvernementale s’inscrit dans une démarche citoyenne visant à encourager les ANE à s’impliquer davantage dans les opérations de politiques publiques.

Bénéficiaire de cette dotation, le Haut Conseil des Acteurs Non Étatiques, est une structure créée récemment à la demande des acteurs de la société civile, véritable partenaire de l’État.

« Le gouvernement se propose d’offrir un cadre de travail convenable à la Société civile qui doit devenir notre partenaire privilégié dans la mission d’améliorer les conditions de vie de nos populations d’une part, et la qualité de la gouvernance de la chose publique, d’autre part », a déclaré le Premier ministre, Paul Biyoghé Mba paraphant les propos du Chef de l’État consignés dans son projet de société ‘’ l’Avenir en Confiance’’ disant: « Les organisations de la Société civile et les Institutions traditionnelles seront légalement mieux reconnues et leurs capacités renforcées, de manière à ce qu’elles puissent contribuer activement à la conception, à l’exécution et au contrôle citoyen des politiques publiques».

Au nom des Organisations du système des Nations Unies, le Représentant- résident du Programme des Nations unies pour le Développement (PNUD),Nadir Hadj-Hammou, s’est félicité, lui, de ce que l’action menée par les autorités gabonaises cadre effectivement avec les Objectifs du millénaire pour le Développement (OMD) ; ce qui a été réitéré récemment par le secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki Moon, lors de sa visite , en juillet dernier, au Gabon.

La création d’une Maison des ANE – dont le bénéficiaire est le Haut Conseil des Acteurs Non Étatiques, structure créée récemment – vise plusieurs objectifs notamment, le renforcement des capacités d’organisation et de mobilisation et la mise en place des réseaux thématiques nationaux opérationnels.

FINANCIEREMENT AUTONOME

Cette Maison nationale des ANE, financièrement autonome, est aussi une réponse au soutien de l’Union Européenne (UE) au Programme de renforcement des acteurs non étatiques au Gabon (PROGREANE).

Ce programme via le truchement en 2007 du 9ème fonds Européen pour le développement (FED) avait reçu, dans le cadre de sa création ainsi que de son fonctionnement, près de 3,4 millions d’Euros, soit 2,2 milliards de francs CFA, sur une durée de trois ans (2007-2010).

Cela résulte également de l’accord de Cotonou conclu, en juin 2000, entre les pays de la zone Afrique –Caraïbes – Pacifique (ACP) et l’Union Européenne qui implique les ANE dans l’évaluation et la préparation des stratégies de développement.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
129FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES